A cause de divers évènement, tous ceux qui se trouvaient à Poudlard ont été projetés à plus de 1000 ans en arrière, peu de temps après la fondation de Poudlard...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le parc, rien de mieux quand on s'ennuis[PV: Lily]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le parc, rien de mieux quand on s'ennuis[PV: Lily]   Mer 4 Mai - 15:43

Après un cours peu passionnent du cher professeur de potion(si si, c'est vrai!), je me dirigeais vers... Vers où au fait? Je ne sais pas. Donc, on va dire que je vais me diriger vers le parc. De toutes façons, ailleurs, il n'y avait que des serpentard. J'aime pas les serpentard. Encore, ça n'a rien d'étonnant. Bref, me voila donc rendue dans le parc avec un sac de 3 tonnes sur l'épaules. Mais bon, je doit en profiter. Pour une fois que j'ai un temps libre... Donc, je m'asseyais sur un banc et posa mon sac; avec un soulagement: il était lourd, très lourd.

Je commençait donc un devoir pour Rogue. Je n'avais pas compris grand chose, la bile de tatou, ça sert à quoi? Et le bézoard et la pierre de lune? Je cherchais donc dans mon manuel. Une fois terminé, je me levais et je me rendais près du lac... Avant de m'en éloigner. C'était infesté de petits serpentard. Alors je me rendais près d'un arbre. Ici au moins, je serais surement tranquille. Enfin j'espère...

[HS: Désolée que ce soit aussi court!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le parc, rien de mieux quand on s'ennuis[PV: Lily]   Mer 4 Mai - 21:05

Je sortis des toilettes, veillant à cacher mes poignets derrières mes manches noires imbibées de sang. Heureusement que l'uniforme de Poudlard est sombre. Qu'est ce que ça aurait donné de voir une fille avoir les bras couverts de sang ? Heureusement je suis actuellement tranquille et à moins que quelqu'un ne m'attrape le bras ou découcre la lame de rasoire dans un recoin de ma poche, il n'y a aucun risque pour que l'on découvre ma facheuse tendance à m'ouvrire les bras. Est ce ma faute si je me sens revivre à travers ce geste ? Je me sens différente pour quelque chose que j'ai voulu, sans compter l'impression que j'ai de flotter sur un petit nuage. Mais je dois avouer que cette fois ci j'y suis peut être allée un peu fort. La sensation du liquide poisseux glissant le long de mes bras est plus intense que les fois précédentes. Mais... J'avais peur. Peur de ces gens. Ces gens qui m'entouraient. Ils ne me parlaient pas mais il semblaient me regarder, de leurs yeux vicieux. Ils me dévisageaient. Et moi j'avais peur. Peur de leur regard. Peur de ce qu'ils pensaient de moi. Peur de leur présence tout simplement.

J'ai paniqué, alors dès que la sonnerie a retenti, je me suis réfugiée dans ces toilettes occupés seulement par l'horrible fantôme pleurnichard. Mais elle ne fit pas attention à moi, ce n'était pas la première fois que je venais pour cette raison et je crois que je lui fait tellement pitié qu'elle préfère faire comme si je n'existais pas. J'ai attrapé la lame de rasoir que j'ai réussi à trouver par on ne sait quel miracle - lors d'une sortie à Pré-Au-Lard si je me souviens bien - et je l'ai lentement faite glisser le long de mon bras, appréciant la sensation de bien être que m'apportait ce simple geste. Et je l'ai répété, encore et encore, jusqu'à ce que je me sente mieux.

Une fois hors de l'antre de Mimi, je me suis stoppée net. Où est ce que pourrais-je aller ? A la salle commune me répondrez-vous ? Non, trop de monde. Trop d'hypocrites, pas besoin d'en rajouter, pensai-je avec une pincée d'humour, sans grand succès. A la Grande Salle alors ? Non plus, c'est trop vaste et en maintenant si renfermé... Je me comprends. La tête me tourne de trop réfléchire à des choses pourtant si simples.
Je me laissai alors guidée par mes pas au hasard, pensant à mille et une choses sans grande importance. Un courant d'air me réveilla. Les cheveux dans les yeux j'apperçus néanmoins le parc recouvert de nuage. Pourquoi pas ? S'il n'y a pas trop de soleil, je pourrais y aller. Mes jambes se dirigèrent d'elles même vers ce lieu paisible où je me sentais si bien, si... libre. Et puis l'air fraid de l'extérieur calmera peut être mon mal de tête. Mon sang pulse sur mes oreilles et j'ai l'impression que je vais exploser. Cette fois j'en suis sûr, j'ai perdu trop de sang.

Je m'aventure sur cette herbe si verte et douce au touché, cherchant un endroit où m'allonger. J'ai arrêté de saigner mais je ne me sens pas mieux pour autant. Je sais où je veux aller. Je veux aller à ce saule où l'on voit les gens dehors, mais eux ne vous voient pas à cause du feuillage de cet arbre qui pleure avec moi.
Malheureusement alors qu'il entrait dans mon champs de vision, je vis une autre personne, son sac reposant nochalement à côté d'elle, bien qu'il donne plus l'impression d'y avoir été jeté avec plaisir. Je ne cherche pas à identifier la personne et je ne sais même pas si celle-ci m'a vu, mais je veux être seule, c'est tout. Je me retourne rapidement et commence à m'éloigner. Mais j'ai du tourner les talons trop rapidement en vue de mon état et la tête me tourne. Je m'arrête et vacille un instant. Mes yeux se ferment d'eux même et je ne me sens même pas tomber mollement sur le sol.

Je papillone des yeux un instant, éblouie par la lumière du soleil qui malgré les nuages lourds de pluie perce en cette soirée fraiche. Finalement, mes yeux s'habituent à la lumière ambiante et je me relève sur les coudes. Quelqu'un est penché vers moi. Je plisse les yeux pour reconnaître ce visage et fronce les sourciles en reconnaissant une Weasley, la cadette si je me souviens bien.... Ginny je crois.

Je m'apprête à lancer une remarque acide dont j'ai le secret quand je me rends compte qu'une de mes manches s'est légèrement relevée, dévoilant le sang séché de ma blessure et les nombreuses cicatrices reconvrant mon poignet. Je m'empresse de tirer mes manches et la foudroie du regard.

" Qu'est ce que tu regardes comme ça Weasmoche ? "

En réalité, j'espère juste qu'elle n'a rien vu de mes bras. Mes parents me tueraient s'ils l'apprenaient et les prof's me feraient mille leçon sur le fait que ce n'est pas bien et tout le baratin qui va avec. Bref, une belle brochette d'ennuie en vue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le parc, rien de mieux quand on s'ennuis[PV: Lily]   Mer 9 Nov - 18:59

[HS: Déésoléééée pour mon énorme retard! =\ J'étais vraiment pas inspiré ~_~ *Kif le smiley* SBIM ]

Une fois que j'avais terminé le compliqué devoir de potion, je m'attaquais à celui d'histoire de la magie, une devoir compliqué qui devait faire ou un rouleau de parchemin, ou 125 cm. Je préférais utiliser le rouleau de parchemin. Il paraîtra moins long. Enfin j'espère, car je n'ai pas tous compris, mais je pense que l'essentiel est dans un coins de ma tête. Même si j'ai compris la moitié du devoir, je n'y arrivais pas. Trop compliqué. Rendue vers le milieu du parchemin, je laissais tombé et je le remettais à plus tard, pour le vendredi. Après tous, ce devoir doit être rendu pour la semaine prochaine; inutile de se presser et de se ronger l'esprit sans savoir quand on devrait le rendre. Je ne suis pas sur que ce soit une bonne idée de l'arrêter, mais je ne peux pas le finir pour l'instant. Ou plutôt je ne veux pas. Alors je rangeais mon parchemin dans mon sac, sans faire la même chose avec ma plume. Je comptais faire la même chose, par la j'entendais un devoir, avec la métamorphose.


J'avais à peine commencer à poser ma plume sur le parchemin, qu'une Serpentard entra dans le parc. J'espérais qu'elle ne me voie pas. Subir les sarcasmes des Serpentard pendant les cours était déjà assez frustrant, inutile que la même chose se reproduise lors de mon temps libre. Mais elle n'avait pas l'air d'humeur à déblayer n'importe quelle insulte. Elle n'avait d'ailleurs pas l'air d'humeur à parler tout cours. Peut-être qu'elle ne m'avais pas vue; en tous cas, elle tomba sur le sol. Instinctivement, je me rapprochais d'elle, pou voir si elle allait bien. Peu de personne ne semblai l'avoir vue, et les seuls élèves ayant remarquer ce légers "incident" détournèrent les yeux. Sans doute parce que la personne -plus âgée d'ailleurs- était à serpentard. Je la regardais de nouveau et vit que la robe noire était tachée. Tachée d'un liquide rouge. Du sang. Beaucoup de sang. Elle a du en perdre beaucoup, car elle resta inconsciente plusieurs minutes. Elle ouvrit les yeux:

-"Qu'est ce que tu regardes comme ça Weasmoche ?"

De la part d'une élève de serpentard, cette phrase n'était pas étonnante, mais tout de même blessante. J'en avais presque les larmes aux yeux, mais je ne fis rien. Essayant de faire comme si elle n'avait rien dit, je dit timidement:

-
Je... euh... Tu... as perdu connaissance, et... tu sai-gne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le parc, rien de mieux quand on s'ennuis[PV: Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parc, rien de mieux quand on s'ennuis[PV: Lily]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Car il n'y a rien de mieux que de se revoir, peu importe ce qui nous sépare [Les jumeaux:P ]
» Il n'y a rien d'impossible quand on s'aime [PV Mathias]
» Rien de mieux que l'air marin! (libre!)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Ya rien de mieux pour se Zenifier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart Wizard :: Terre :: Royaume-Uni :: Poudlard :: Extérieure du Château :: Parc-
Sauter vers: