A cause de divers évènement, tous ceux qui se trouvaient à Poudlard ont été projetés à plus de 1000 ans en arrière, peu de temps après la fondation de Poudlard...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Mer 20 Juil - 9:36

    A mon réveil je me demandais encore pour la énième fois où j’étais, j’avais eu tellement l’habitude de dormir dans mon ancienne maison où au château que du coup j’étais perdu ces temps-ci. Mais où est-ce que j’étais ? J’étais en train de réfléchir quand j’entendis un cri, pour je ne sais quel raison je me précipita hors de mon lit et ouvrit la porte à la volé avant de chercher d’où venait ce bruit. Je vis qu’il y avait quelqu’un en bas des escaliers et un sourire apparut sur mon visage lorsque je reconnus cette personne, Tsuna. Il avait encore dû manquer une marche et avait dévalé les escaliers en tombant, décidément je ne savais pas que les vampires pouvaient être aussi maladroit, à moins qu’il n’était une exception. Je me précipita en bas des escaliers et je l’aida à se relevé, après m’être assuré qu’il allait bien je repartis dans ma chambre non sans lui avoir adressé un dernier sourire avant. Je pris quelques vêtements et partis faire ma toilette dans la salle de bain, une fois cela fait je sortis et partit en direction de la cuisine pour prendre mon petit-déjeuner.

    Je m’assis sur une chaise et salua la mère de Tsuna et attendit que ce dernier arrive avant de commencer à manger, vous trouvez ça bizarre que je sois aussi poli hein ? Pour tout vous dire je ne suis qu’une invitée ici donc je ne vais tout de même pas me comporter mal, et puis il y avait aussi une autre raison mais je préfère passer ça sous silence. Tsunayoshi finit par arriver et je me mis à manger, bah oui après tout il était un vampire, il ne mangeait plus et sa se voyait qu’il le regrettait d’ailleurs. Enfin… Je le ressentais, n’allait pas me demander pourquoi mais j’avais l’impression de ressentir sa peine, c’était bizarre. Depuis la fin de l’année scolaire j’avais ce genre d’impression, de ressentir ce que les autres ressentaient, la première fois que c’était apparu c’était lorsque j’étais dans le bureau de Dumbledore et que j’avais eu envie de le balancer par la fenêtre avant d’avoir la sensation que cette envie venait de Rogue. Tient en parlant de Rogue, il ne m’avait toujours pas rendu ma baguette, bon je m’en fichais un peu vu que je n’en avais pas besoin mais bon je l’avais payé tout de même et sa serait bien si je pouvais la récupérer.

    Hum… Faudrait vraiment que sa mère et moi on arrête de manger devant lui, il irait peut-être mieux en ne nous voyant pas faire ça, en tout cas je devais lui changer les idées. Hum mais qu’est-ce que je pourrais bien faire ? J’étais en train de réfléchir lorsque le journal arriva et que je vis brièvement marqué « Nouveau dragons arrivé en Roumanie. » Ah mais voilà ! Pourquoi on n’irait pas voir ces dragons ? Je le proposai à Tsuna qui évidemment se mit à avoir peur et refusa, bon d’accord… Je me mis à insister et à force je finis par le convaincre, oué ! Héhé j’étais trop forte. Hum enfin bref. Donc nous avons décidé de passer la journée en Roumanie, en entendant que nous partions la journée la mère de Tsuna, Nana, me fit un repas pour le midi, après l’avoir remercié je partis prendre un sac et mettre la nourriture ainsi que de l’eau dedans. Je pris aussi une carte, on ne savait jamais, hum bon sa devrait aller avec ça. Je rejoignis Tsuna dehors et c’est alors que je me rappela le mode de transport, enfin si on pouvait appeler ça un mode de transport. Vu qu’on était en Angleterre et que la Roumanie était sur un autre continent j’allais devoir supporter la vitesse de Tsuna. J’avais oublié ce petit détail, la dernière fois j’avais bien faillit vomir… Bon enfin je ferais de mon mieux pour résister hein.

    Tsuna aurait pu être là-bas en quelques minutes mais vu que je n’allais sûrement pas y résister il préféra y aller un peu plus doucement tout en essayant de ne pas se faire remarquer. En peu de temps nous étions rendus en Roumanie à la réserve des dragons, vu que nous n’étions pas censés nous approcher aussi près des dragons nous fîmes de notre mieux pour être discret. Bon avec moi c’était pas gagné par contre, je voulus me rapprocher le plus possible des dragons et Tsuna dû se résigner à me suivre, il était mort de peur et évidemment j’avais peur moi aussi maintenant. C’était malin. Mais ce n’était pas ça qui allait m’empêcher de m’approcher encore plus des dragons ! Je me mis tout près d’un et l’observai tandis que Tsuna n’arrêtait pas de paniqué, il n’y avait qu’un grand fossé entre le dragon et moi, donc je fis attention de ne pas tomber.

    Malheureusement tout ne se passa pas comme prévu, enfin depuis quand quelque chose se passait comme prévu hein ? Mon bracelet glissa de mon poignet évidemment tomba dans le fossé, et sans réfléchir je me jetai dans le fossé pour le récupérer, je réussis heureusement à le récupérer mais une fois atterris au sol je me mis à rouler jusqu’au dragon. Malheureusement encore, je roulai jusqu’au son œuf et lui rentra dedans avant de m’arrêter de rouler étant assez assommé sur le coup. J’avais la tête qui tournait et je voyais trouble, je serré dans ma main mon bracelet tandis que je vis une forme énorme se rapprocher de moi.

_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »


Dernière édition par Yûki Mizuki le Sam 23 Juil - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Mer 20 Juil - 10:06

    Décidément j’étais maudit ou quoi ? Comment est-ce qu’un vampire pouvait à ce point être maladroit ? Bah au moins j’avais moins mal qu’avant en tombant, et puis la douleur disparaissait presque aussi vite au vu de mes capacités de régénérations. Finalement il y avait pas mal d’avantage à être un vampire. Je m’apprêtai à me relever lorsque je vis Yûki devant moi, elle m’aida à me relever et s’en alla après s’être assuré que j’allais bien. En même temps elle devait avoir l’habitude de ma maladresse depuis le temps. N’empêche elle avait bien changé, dire qu’elle s’inquiétait pour moi alors que lors de notre rencontre elle m’avait tellement rué de coup que je m’étais évanoui… Les êtres humains étaient bizarres tout de même. Au fait qu’est-ce que je voulais faire moi ? Ah oui… Prendre mon petit déjeuner, mais je ne pouvais plus manger, encore un vieux réflexe, enfin bref autant aller faire ma toilette dans ce cas-là.

    Je dû attendre que Yûki sorte de la salle de bain avant de pouvoir y aller à mon tour, ensuite je la rejoignis dans la cuisine où elle m’attendait avant de commencer à manger, je ne comprenais pas pourquoi elle se donner la peine de faire ça vu que je ne pouvais pas manger mais bon. Je la regardai manger avec un sentiment de regret, bizarrement Yûki dû s’en rendre compte vu qu’elle semblait réfléchir à quelque chose, voulait-elle me faire penser à autre chose ? Sûrement, en tout cas elle venait de me proposer d’aller voir les dragons en Roumanie. Oh pourquoi pas après tout, c’était une occupation comme une autre non ? Attendez une minute… Elle avait bien dit Dragon ? Lorsque l’information atteignit mon cerveau je me mis à paniqué et à refuser, des dragons… Non mais elle était folle ou quoi ! Cependant elle insistait tellement que je ne pus finalement pas réussir à lui refuser, rah mais qu’est-ce que j’avais fait ?

    En tout cas sa y est on était partit pour la Roumanie… Vu que je n’avais aucune idée du chemin à prendre je me servis des indications moldues pour les routes, j’allais assez vite pour que l’on ne me remarque pas tout en faisant attention à ne pas non plus aller trop vite que j’avais Yûki avec moi. En peu de temps nous y étions enfin, toute fois je m’étais trop approcher des dragons mais cela ne semblait pas déplaire à Yûki, bien au contraire elle s’approcher encore ! Non mais elle était dingue ! Je restais derrière elle au cas où sans vraiment trop oser me rapprocher, je me demandais même comment je faisais pour ne pas m’enfuir en courant devant une telle créature. J’étais tellement occupé à surveiller le dragon que je ne fis pas attention à Yûki et lorsque je la vis sortir de mon champ de vu je me mis à paniqué et malgré ma peur me rapprocha. Je la vis en bas, tout près du dragon en train de rouler vers lui avant de percuter son œuf...

    Oh oh… Je ne perdis pas de temps à réfléchir et fonça jusqu’à Yûki, elle était amoché de partout, en même temps elle était tombé de haut. Tandis que je regardais son état j’entendis un bruit derrière nous, le dragon, il était en colère, Yûki avait touché à son précieux œuf et cela ne l’avait pas plu… N’ayant pas le temps de prendre Yûki pour nous enfuir je me mis devant elle pour la protéger et me pris un coup de griffe de la part de la créature. Je valsa à 50mètres plus loin avant de revenir comme une fusé et de prendre Yûki au passage avant de sortir de l’endroit où était le dragon. Je n’avais même pas eu le temps d’avoir mal que ma blessure s’était guérit pendant que j’étais occupé à secourir Yûki. Malheureusement la créature ne voulait pas nous lâcher et cracha un long jet de flamme en notre direction, je fis de mon mieux pour l’esquiver et m’apprêtais à fuir loin d’ici lorsque des personnes s’occupant des dragons apparurent. Arf… On allait avoir des ennuis, de gros ennuis..

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Sam 23 Juil - 7:06

Aujourd'hui, le jeune Karot n'avait pas été demandé à Ste Mangouste, ou pour être plus précis il avait une semaine de repos car il avait bien travaillé depuis le début des vacances. Ils étaient déjà presque en Août, il ne restait donc qu'un mois avant la reprise des cours, enfin un mois et une semaine voire deux si vous désirez plus de précision. Le jeune homme adorait Poudlard donc cela ne lui posait pas grand problème, même si il allait avoir une responsabilité supplémentaire à la rentrée. Si je vous parle du professeur le plus jeune que Poudlard n'aie jamais connu, cela vous dit-il quelque chose ? Eh bien, c'était ce qu'allait devenir le jeune Karot à la prochaine rentrée... Qui était au courant ? Personne à part le Directeur qu'était Albus Dumbledore, il ne l'avait même pas encore annoncé au reste du corps enseignant, il allait leur annoncer en Août si Karot avait bien compris ce qu'il lui avait dit la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Enfin pour le moment il n'y était pas encore, il avait autre chose à faire durant ces vacances d'été.

Vous pensiez vraiment que le jeune homme était doté d'un seul talent ? Celui d'être le meilleur stagiaire de Ste Mangouste ? Non, il n'avait pas que ça comme responsabilité si on pouvait appeler cela ainsi... Vous êtes curieux de savoir de quoi il s'agit vous dîtes ? Soyez un peu patients tout de même, il y avait beaucoup d'avantages à faire monter le suspense chez les gens et pour être sincère... Lorsque ce n'était pas sur un sujet grave ou inquiétant, le jeune homme adorait faire cela, il le faisait monter jusqu'à son paroxysme, de quelle façon demandez-vous ? En changeant de sujet par exemple, en faisant croire qu'il était sur le point de répondre alors qu'en fait non, ce n'était aucunement du sadisme, c'était juste marrant à dire vrai et ça ne faisait souffrir personne. Et dans le cas où c'était quelque chose d'important pour la personne, vous avez rien compris ou quoi ? Il ne faisait que cela pour les choses qui n'avaient d'importance pour personne, enfin la curiosité n'amenait pas vraiment un besoin indispensable.

Vous voulez savoir vers où le jeune homme s'étaient envolé cette fois ? Je peux déjà vous dire qu'il était encore tôt lorsqu'il était sorti de chez lui. Il avait prévenu ses parents mais sa petite sœur dormait encore donc elle ne le saurait qu'à son réveil, dans pas longtemps en somme étant donné qu'elle ne se réveillait pas longtemps après le jeune Gryffondor d'habitude. Sauf qu'il était parti encore plus tôt que l'heure à laquelle il se réveillait habituellement. Il s'était réveillé deux heures en avance afin de se préparer et de partir vers sa destination que vous ne semblez pas encore connaître. Vous devez déjà vous douter que c'était un peu loin vu l'heure à laquelle il s'était réveillé pour ne pas arriver trop tard là-bas. Ou pas en fait, au vu de sa rapidité, cela aurait aussi bien pu être à quelques kilomètres dans l'endroit où il vivait. Mais bon, comme le soleil était en train de se lever le jeune homme profitait du spectacle et volait à une vitesse moyenne pour ne pas trop rater le spectacle de la nature.

Il avait atterrit en Roumanie aux alentours de 9h, il avait vraiment prit son temps il fallait l'avouer... Trois heures pour arriver là où il devait aller alors que ce n'était qu'à plusieurs dizaines de centaines de Kilomètres de chez lui... Il aurait pu y être en quelques minutes pour tout vous dire, c'était pour cela qu'on pouvait vraiment dire qu'il avait traîné, mais bon il n'avait pas vraiment à y être à une heure spécifique. Il venait quand il voulait étant donné que ce n'était pas un véritable travail qu'il allait faire là. Vous êtes encore intrigués par ce que le jeune homme venait faire ici ? Eh bien, vous allez être surpris comme souvent avec Karot. Enfin, peut-être que cela ne va pas du tout vous étonner en fait, je n'en sais rien et je m'en moque un peu. Moi ça m'aurait étonné, c'est tout ce que je sais et qui m'importe. Vous voulez savoir pour être sûrs que cela vous étonnera et marquera autant que cela me l'aurait fait à moi ? Cela n'a pas grande utilité pour le moment, alors non... Je rigole.

Il était assis dans la chaise du bureau, lequel ? Eh bien, laissez-moi vous expliquez... Karot était tout simplement le... Pourquoi quelqu'un frappait-il à sa porte ? Il était vrai qu'il y avait eu un état d'urgence quelques secondes plus tôt car il y avait, apparemment en tout cas, quelqu'un qui avait tenté de voler une chose qui leur était précieuse en ces lieux.. Mais il avait confiance en son équipe, ils attraperaient les voleurs si c'étaient vraiment des voleurs et c'était d'ailleurs sûrement pour lui annoncer qu'ils avaient attrapé ces derniers que quelqu'un frappait à sa porte. Il autorisa alors la personne à entrer dans le bureau dans lequel il était. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit la jeune Yûki Mizuki accompagné de Tsunayoshi Sawada deux Gryffondor comme lui-même, sauf qu'eux entraient en deuxième année si il ne se trompait pas. C'était en effet le jeune Karot qui dirigeait l'arrivée des nouveaux Dragons en Roumanie, il était rarement là parce que sa présence n'était pas nécessaire, enfin pas toujours en tout cas. Il permit à la personne qui lui avait ramené les deux enfants de disposer et les regarda avec un sourire.


"Vous savez c'est dangereux de s'approcher des Dragons lorsqu'on ne sait pas leur parler ou qu'on est pas capable de les combattre. Enfin bref, vous allez bien ? Que faîtes-vous ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Dim 24 Juil - 16:47

    Ma vison était peut-être flou pour le moment mais mon ouïe était en parfait état, et de ce fait le rugissement que poussa le dragon ne m’échappa pas, super si je ne bougeais pas d’ici vite fait j’allais finir… Cramée ? Lacérée à coups de griffes ? Enfin une chose était sûre je n’allais pas en ressortir indemne, je cligna des yeux pour essayer de retrouver ma vue et lorsque je finis par y parvenir je vis le dragon qui allait m’attaquer. Sa patte avant foncé en ma direction, je ne pouvais pas bouger c’était trop tard, j’allais me faire toucher, effrayé je ferma les yeux quand j’entends un cri. Et là ce n’était pas moi qui avais crié, je rouvris les yeux et vis le dragon qui allait recommencer à attaquer. Je déglutis, et avant que je n’eus le temps de faire quoique ce soit quelqu’un me souleva et partit à la vitesse de l’éclair, au sens propre cela dit, c’était Tsuna, il m’avait éloigné du dragon. Mais pourquoi s’arrêtait-il ? Le dragon n’allait sûrement pas nous lâcher alors pourquoi lui facilité la tâche ? Je regarda autour de moi pour voir ce qu’il y avait lorsque je vis des adultes devant nous, apparemment ils travaillaient ici à en juger leur tenue.

    « Bande de sale voleur ! Vous n’allez pas vous en sortir comme ça ! »

    Qu…Quoi ? Des voleurs ? Mais qu’est-ce qu’ils racontaient ? Depuis quand on avait tenté de voler quoi que ce soit ? On se fait attaquer par un dragon et on nous traite de voleur ? Ils avaient peur qu’on vole leur dragon ou quoi ?

    « Nous ne sommes pas des voleurs ! »

    « Menteur ! Si vous n’êtes pas des voleurs qu’est-ce que vous faisiez avec l’œuf de ce dragon hein ? »

    « Mais je ne faisais rien du tout ! »

    « Oué c’est ça. Vous allez venir avec nous vous deux. Allez vous expliquer avec notre chef. »

    Non mais ils n’allaient pas bien eux ! Comme si j’allais les suivre bien gentiment alors que je n’avais rien fait ? Je m’apprêtai à dire à Tsuna que l’on devait partir lorsque je me fis attraper par un de ces adultes, non mais oh pour qui est-ce qu’ils se prenaient eux ?!

    « Hey ! Lâchez-moi ! »

    Rien à faire, j’avais beau crier et me débattre ils ne voulaient pas me lâcher, rah c’est qu’ils en avaient de la force ces adultes ! Au bout d’un moment voyant que cela ne servait à rien je me résigna à les suivre en silence, après avoir traversé un bâtiment ainsi que de nombreux couloirs ils frappèrent à une porte. Une personne leur dit d’entrer, sûrement leur fameux chef, après avoir ouvert la porte ils nous poussèrent moi et Tsuna à l’intérieur et refermèrent la porte derrière nous. Ah ? Ils nous laissaient seuls avec leur chef ? Ça n’allait pas être bien dur de s’échapper dans ce cas-là, une personne ne pourra pas nous retenir, enfin si Tsuna consentait à s’échapper avec moi bien sûr. Parce que d’après ce que je me souviens il n’avait pas tenté de résister face aux adultes tout à l’heure. Une fois de plus je m’apprêtais à lui chuchoter que nous devions partir d’ici lorsque j’entendis la voix du chef en question.

    « Vous savez c'est dangereux de s'approcher des Dragons lorsqu'on ne sait pas leur parler ou qu'on est pas capable de les combattre. Enfin bref, vous allez bien ? Que faîtes-vous ici ? »

    Cette voix me disait quelque chose… Mais je ne me souvenais plus à qui elle appartenait, voulant satisfaire ma curiosité je tourna la tête en direction du bureau et quelle ne fut pas surprise en voyant qui était le chef. Karot Dragon, un élève de Poudlard qui avait 4ans de plus que nous, super… Bon voyons le côté positif des choses, au moins on le connaissait.

    « T…Toi ?! Qu’est-ce que tu fais ici ? » Dis-je surprise.

    Ah mais au fait, je rêvais où c’était lui le chef ? Je sentis mes blessures me faire mal, hum non je ne rêvais pas, sinon je n’aurais pas mal. Mais comment ça se faisait que c’était lui le chef hein ? Il n’était pas un peu trop jeune pour cela ? A moins qu’il ne travaille juste ici, quoique pour ça aussi il est trop jeune. Mais alors qu’est-ce qu’il faisait là, assis à la place du chef ?


    « Pourquoi est-ce que tu es assis à la place du chef ? »

    Au fait il ne nous avait pas dit quelque chose ? Ah si ça me reviens ! Mais enfin il nous prenait pour des idiots ou quoi ? Comme si on ne savait pas que c’était dangereux de s’approcher de telles créatures ! A part être un parfait crétin tout le monde sait ça ! Oué donc en gros il venait de nous traiter d’imbécile au passage, sympa… M’enfin je ne préféra rien dire, après tout je ne préférais pas l’énerver, après avoir vu de quoi il était capable j’avais préféré faire profil bas vis-à-vis de lui. Et puis de toute façon Tsuna venait de répondre à ma place


_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Dim 24 Juil - 17:15

    « Bande de sale voleur ! Vous n’allez pas vous en sortir comme ça ! »

    Qu’est-ce que je disais… Je me mis à stresser encore plus, voilà qu’on nous prenait pour des voleurs maintenant ! Et en plus Yûki n’arrangeait pas les choses en leur parlant… Et maintenant ils voulaient nous amener à leur chef ! AAAAAHHHH !!!!!!!!!!!!! Je savais bien que c’était une mauvaise idée de venir ici, je le savais, pourquoi est-ce que j’ai accepté ? Et maintenant on s’est encore mis dans le pétrin, bon sang ce que la vie était difficile avec Yûki !

    « Hey ! Lâchez-moi ! »

    Je sursauta en l’entendant crier, qu’est-ce qui se passait encore ? D’un geste vif, beaucoup trop pour un simple humain, je me tourna vers elle et je vis que les adultes venait de l’attraper pour être sûr qu’elle n’essaierait pas de s’enfuir. Et ils firent de même avec moi, bien que je pouvais m’en débarrasser si je le voulais je ne le fis pas, il valait mieux se tenir tranquille, sinon nous allons avoir encore plus d’ennuis. Yûki crier et se débattait pour qu’on la lâche, en vain, je dois avouer que cela n’arrangeait pas mon stresse bien au contraire ! Enfin au bout d’un moment elle du comprendre que cela ne servait à rien et elle arrêta se résignant à les suivre sagement. Nous ne mirent pas beaucoup de temps pour arriver jusqu’à la salle où était leur chef, après avoir cogné à la porte et qu’une fois leur aient répondu ils nous firent entrer. Enfin poussé serait le mot qui conviendrait le mieux, une fois rentrée ils refermèrent la porte nous laissant seule avec le responsable de cet endroit. Je déglutis, mon stresse était à son paroxysme là, quoi que c’était plutôt passé au niveau de la peur, et d’un assez haut niveau.

    « Vous savez c'est dangereux de s'approcher des Dragons lorsqu'on ne sait pas leur parler ou qu'on est pas capable de les combattre. Enfin bref, vous allez bien ? Que faîtes-vous ici ? »

    Je sursauta en entendant cette voix, je l’avais reconnu, c’était celle d’un de mes amis de Poudlard, je regarda en direction du bureau et je le vis, assis sur une chaise, toujours souriant, Karot Dragon. D’un seul coup tout mon stress disparut en le voyant, les choses allaient bien se passé si c’était lui le responsable, cela paraissait bizarre que quelqu’un d’aussi jeune le soit mais j’avais la sensation que c’était bien le cas, aussi bizarre soit-il. Je lui souris et je m’apprêtai à lui répondre lorsque je fus coupé par Yûki.

    « T…Toi ?! Qu’est-ce que tu fais ici ? »

    Décidément le jour où je la verrais dire bonjour en voyant quelqu’un et en étant poli je me demanderai si elle n’était pas malade. Je tressaillis en l’entendant s’adresser à Karot de cette façon, heureusement qu’il était gentil et qu’il été dur de le mettre en colère parce que sinon Yûki n’aurait pas arrangé notre situation là. Quoiqu’elle ne le faisait pas en fait… Heureusement que ce n’était pas quelqu’un d’autre que Karot parce que sinon là on aurait vite finit par avoir de grave ennuis, non seulement pour tentative de vol et ensuite pour agression verbale…

    « Pourquoi est-ce que tu es assis à la place du chef ? »

    Elle n’arrivait pas à croire que Karot pouvait être responsable de cet endroit hein ? En même temps c’était normal mais bon, elle aurait quand même pu le demander sur un autre ton, et en plus de cela elle venait de royalement ignorer ce qu’il venait de nous dire. Heureusement que j’étais là pour redressé un peu la situation…

    « Hum euh bonjour Karot. Et bien on était venu voir les nouveaux dragons qui venaient d’arriver, mais Yûki s’est approché trop près et elle est tombé près de l’un d’eux et a roulé jusqu’à son œuf. Du coup le dragon s’est énervé et a voulu l’attaquer mais heureusement je l’ai sorti de là avant qu’il ne la touche, par contre elle est blessé à cause de sa chute… Désoler, on n’aurait pas dû s’approcher aussi près d’eux. »


_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Ven 19 Aoû - 12:00

La voix de Karot était assez facile à reconnaître de toute évidence… Surtout que le jeune homme était assez proche de la demoiselle et du jeune garçon qu’étaient Yûki et Tsuna. Il avait remis Yûki dans le droit chemin et comme Tsuna était très souvent avec elle, il l’avait souvent côtoyé, si bien qu’il connaissait les secrets de ce dernier, il lui avait fait assez confiance pour les lui confier mais il le savait déjà avant même qu’il ne lui dise… Il avait une très bonne capacité de déduction comme vous le savez déjà sûrement vu qu’il savait lire dans les pensées, mais pas que… Il maîtrisait tout ce qui était en rapport avec la télépathie en définitif même si il ne qualifiait pas tout cela comme de la réelle télépathie mais comme une exacerbation des sens de l’Homme jusqu’à leur maximum. Mais personne n’y arrivait ou presque, tout du moins, peu de personnes arrivaient au niveau auquel était actuellement le jeune homme… Il fallait dire que, malgré son âge il était sûrement l’un des plus puissants Sorciers de Poudlard.

Enfin bref, à la question d’Yûki, Karot eut une immense envie de sourire ce qui était normal… D’un côté, on ne pouvait pas vraiment reprocher à la jeune fille de se poser cette question quand on savait qu’il n’était pas officiellement dresseur de Dragons mais qu’il était celui qui comprenait le mieux les Dragons. La jeune demoiselle avait vraiment l’air surprise mais aussi un peu soulagée en sachant que c’était quelqu’un qu’elle connaissait qui les accueillait en tant que chef, bien qu’elle ne semblait pas vraiment croire au fait qu’il soit le fait. La preuve en était qu’après quelques secondes de pseudo-réflexion dirons-nous, elle avait demandé ce qu’il faisait à la place du chef… Il eut alors une énorme envie de rire mais il ne le fit pas afin de rester un maximum professionnel, c’était une question bête mais qui pouvait en effet se poser dans un certain sens… Le jeune homme était beaucoup trop jeune pour être à la tête de quoi que ce soit, voilà ce qu’on pouvait se dire mais… Karot n’était pas un jeune homme normal.

Karot ressentait bien que Tsuna était stressé, cela ne l’étonnait pas vraiment étant donné le caractère de ce dernier. Il avait beau avoir des capacités hors-normes pour un humain, normal puisqu’il était un vampire en fait, il ne les utilisait jamais et se laissait tout le temps faire… Il était qualifié de lâche par la plupart des Serpentards, mais beaucoup de personnes savaient que lorsque c’était pour protéger les personnes qu’il aimait, il était prêt à montrer un courage hors du commun… Encore fallait-il que ses amis soient en danger… La peur était aussi une émotion que le jeune Gryffondor ressentait souvent pour les mêmes raisons que celles énoncées précédemment. Il n’aimait pas se battre donc il se laissait faire du moment qu’aucune des personnes comptant pour lui ce qui était assez respectable mais très triste, puisqu’il se faisait lui-même souffrir bien qu’il sentait moins la douleur que la plupart des autres humains. Enfin bref, il allait parler alors Karot attendait juste que celui-ci parle, ce dernier étant plus sage et réfléchi que Yûki.

Quelque chose de pas très étonnant, le stress de Tsuna était parti lorsqu’il avait reconnu Karot. Normal étant donné qu’ils étaient de très bons amis depuis qu’ils se connaissaient. Comme dit précédemment, le jeune Sorcier avait rapidement pris sous son aile la jeune demoiselle et le jeune garçon. Il se demandait quand est-ce que les deux personnes allaient changer, car cela allait arriver un jour ou l’autre et le Sorcier élémentaire le savait pertinemment, peut-être mieux que quiconque d’ailleurs. Karot écouta avec attention ce que lui dit le jeune garçon Tsuna par rapport aux raisons de leur présence près de l’œuf d’un de leurs dragons les plus dangereux lorsqu’il s’agissait de protéger sa progéniture. C’était une erreur d’enfant sur laquelle on ne pouvait que difficilement reprocher quelque chose à Tsuna, par contre Yûki aurait dû être beaucoup plus prudente que ce qu’elle avait été. Karot alla jusqu’aux deux jeunes gens et posa sa main sur chacune de leurs blessures pour les soigner avec un sourire.

Karot ne comprenait pas comment on pouvait être aussi insouciant tout de même… Quoi qu’en fait si, il le savait mais lui c’était un peu différent. Aussi bizarre que cela puisse vous paraître, Karot avait la capacité de combattre les Dragons donc ils n’étaient pas vraiment dangereux pour lui… Il aurait même pu battre le Basilic grâce à ses Katanas du Dragon mais passons, le jeune Harry Potter l’avait déjà fait, et c’était tant mieux d’ailleurs vu tous les problèmes que ce dernier apportait à Poudlard. Mais là n’était pas vraiment la question, aujourd’hui les deux jeunes Gryffondor avaient bien failli mourir ce qui était plutôt embêtant vous l’avouerez… Karot aurait dû faire quelque chose qu’il n’avait pas trop le droit de faire car cela serait contraire aux règles de la vie et de la mort… Vous êtes intéressés par ce que je dis ? Vous voulez en savoir plus hein ? Mais il y avait des choses qui devaient rester secrètes comme vous le savez sûrement depuis le temps que je prononce ces paroles.


"Tout simplement parce que je suis le chef Yûki. Enfin bref, ce n’est pas si grave que ça mais vous devriez faire attention, la vie est chose précieuse. Je peux aussi bien vous emmener voir les Dragons en toute sécurité maintenant que j’ai guéri vos blessures. Et puis il ne faut pas rentrer trop tard sinon la mère de Tsuna va s’inquiéter. Je vous ramènerai ce soir. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Ven 19 Aoû - 16:33

    « Hum euh bonjour Karot. Et bien on était venu voir les nouveaux dragons qui venaient d’arriver, mais Yûki s’est approché trop près et elle est tombé près de l’un d’eux et a roulé jusqu’à son œuf. Du coup le dragon s’est énervé et a voulu l’attaquer mais heureusement je l’ai sorti de là avant qu’il ne la touche, par contre elle est blessé à cause de sa chute… Désoler, on n’aurait pas dû s’approcher aussi près d’eux. »


    La jeune fille regardait Tsuna, ben oui elle n’avait pas très envie de regarder l’autre là, Karot, elle préférait regarder Tsunayoshi qui était de loin beaucoup plus intéressant, surtout parce qu’il venait de parler. Super poli et timide comme d’habitude, quoique il avait plus d’assurance qu’avec les gens qu’il ne connaissait pas, mais il restait tout de même timide. Yûki avait un peu de mal à comprendre comment il faisait pour être tout le temps comme ça mais bon. Hum… C’était vraiment obligé de lui dire qu’elle s’était blessé ? Enfin elle n’était pas vraiment blessé en plus hein, c’était juste quelques égratignures, bon d’accord elle était à moitié coupé à certain endroit. C’est qu’il y avait des pics et rochers pointu là-bas ! Enfin cela ne devait aucunement blesser les dragons mais pour les êtres humains par contre c’était différent, et ça elle l’avait bien expérimenté, et ça faisait mal ! Bon il y avait pire hein, il y avait toujours pire, mais ce n’était pas forcément très agréable que l’on se fasse couper la peau. A moins d’être masochiste ce que la jeune fille n’était pas, donc de toute évidence elle ne pouvait apprécier cela. Bon voilà qu’il se mettait à s’excuser pour eux deux maintenant… Hey une minute ! Yûki n’avait aucune envie de s’excuser elle, elle n’avait rien fait de mal, et évidemment elle ne put s’empêcher de le faire remarquer.


    « Mouè, blessé est un grand mot tout de même, je n’ai quasiment rien, juste quelques bleus. Et nul besoin de t’excuser pour moi Tsuna, je n’ai pas d’excuse à fournir n’ayant rien fait de mal. » Dit-elle d’un air arrogant.


    Yûki avait bien évidemment mentit quant au fait qu’elle soit blessé, mais elle était bien trop fière pour admettre qu’elle avait été autant blessé et que ça lui faisait mal tout de même. Mais bon ça Karot ne pouvait pas le savoir hein ? Et de tout façon ça ne le regardait pas…. C’est ce qu’elle croyait. La jeune fille avait reporté son attention sur le jeune homme et elle le vit se rapprocher d’eux, elle commençait à stresser en silence, avait-elle énervé le jeune homme ? Non… Elle n’avait rien dit qui aurait pu le mettre en colère alors pourquoi le serait-il ? Il voulait juste se rapprocher d’eux pour parler hein, oué c’était ça. Mais dans ce cas pourquoi est-ce que Yûki venait de se mettre à moitié derrière Tsuna ? Pourquoi est-ce qu’elle ne laissait dépassé qu’une partie d’elle juste pour qu’elle puisse voir ce que faisait Karot ? Et aussi pourquoi est-ce qu’elle agrippait la manche de Tsunayoshi comme ça ?! Et le pire c’est que la jeune fille faisait tout cela sans s’en rendre compte, pas pur réflexe tout simplement, elle avait peur du jeune homme qu’était Karot, même si elle n’osait pas l’avouer.

    Et de ce fait elle se servait de Tsuna pour se protéger, elle savait bien que ce dernier était fort et qu’au cas où il la protégerait. Pourtant le jeune homme n’avait aucune mauvaise intention envers Yûki ou Tsuna. D’ailleurs il s’apprêtait à le prouver en soignant leurs blessures, pour Tsunayoshi tout se passa bien, par contre lorsque Karot se rapprocha de la jeune fille… La peur de celle-ci monta à son paroxysme, elle agrippait de plus en plus fort Tsuna et ce n’était plus sa manche qu’elle tenait mais son bras. Tout aurait pu très bien se passer si le jeune homme l’avait soigné sans la toucher, mais malheureusement il dû la toucher, et vu que pour une raison qu’elle ignorait Yûki ne pouvait ressentir ce qu’il ressentait elle ne savait pas ce qu’il lui voulait. Elle n’avait pas fait attention qu’il venait de soigner Tsuna, elle croyait qu’il s’était juste approché d’elle, et lorsqu’il la toucha Yûki se mit à hurler. La jeune fille recula à toute vitesse jusqu’à buter contre le mur du bureau, elle n’avait pas lâché Tsuna et celui-ci s’était fait traîner et était désormais devant Yûki comme un bouclier.

    Cette dernière était coincé entre Tsuna et le mur, elle avait eu très peur, peur que Karot lui fasse du mal, Yûki tremblait et agrippait Tsunyoshi tellement fort qu’il devait avoir mal. C’était ironique n’est-ce pas ? Yûki n’avait pas eu peur du dragon mais elle avait peur d’un jeune être humain seulement âgé de 4ans de plus qu’elle, mais bon en même temps l’être humain en question n’était pas n’importe qui et pouvait être beaucoup plus dangereux qu’un dragon. La jeune fille rapprocha le jeune garçon qu’était Tsuna d’elle jusqu’à ce qu’il soit complètement collé contre elle, cela ne gênait aucunement cette dernière qui avait ça pour se sentir plus protégé qu’autre chose. On pouvait comparer cela à un enfant qui serrait sa peluche contre lui lorsqu’il avait peur pour essayer d’y trouver du réconfort. Bien que là ce n’était pas une peluche mais un vampire qu’elle serrait contre elle, et heureusement que celui-ci était résistant sinon il aurait eu très mal en se faisant serrer ainsi.



_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Sam 20 Aoû - 15:48

    « Mouè, blessé est un grand mot tout de même, je n’ai quasiment rien, juste quelques bleus. Et nul besoin de t’excuser pour moi Tsuna, je n’ai pas d’excuse à fournir n’ayant rien fait de mal. »


    Le jeune garçon ne savait pas trop quoi penser des paroles de Yûki, elle faisait encore la fière comme d’habitude, il était évident qu’elle avait plus que de simple bleus mais elle ne voulait pas l’avouer. Bon quant aux excuses cela n’était pas très étonnant de sa part, elle n’était pas du genre à s’excuser alors même si c’était lui qui s’excusait pour elle c’était normal que cette dernière n’apprécie pas. Le jeune garçon poussa un soupir, encore une fois heureusement que c’était Karot qui était responsable de cet endroit parce que sinon avec le comportement de Yûki ils auraient été tout droit vers les ennuis. D’ailleurs en parlant de Karot il se rapprochait d’eux, Tsunayoshi se demandait bien pourquoi mais il n’eut pas le temps de réfléchir à quelques hypothèses car il sentit quelque chose agripper son bras.

    Il jeta un coup d’œil en direction de son bras et y vit la main de Yûki, elle s’était accroché à sa manche et le serrait de plus en plus, le jeune garçon comprit tout de suite qu’elle avait peur. Mais… Pourquoi aurait-elle peur ? Elle aurait peur de Karot ? Pourtant il n’allait pas leur faire de mal, mais en même temps Tsuna pouvait comprendre qu’elle ait peur du jeune homme après ce qu’il lui avait fait. Du coup il la laissa faire et ne dit rien, elle allait bien se calmer quand elle verrait que Karot ne leur voulait pas de mal. D’ailleurs ce dernier était en train de passer ses mains sur la blessure de Tsuna qui n’avait pas encore tout à fait guérit, ce dernier sursauta en sentant les mains du jeune homme sur lui puis il fut soulagé en sentant la douleur de sa blessure disparaitre.

    Le jeune homme venait de le soigner et Tsuna allait le remercier lorsqu’il entendit un cri, cri qui venait de Yûki par ailleurs, Tsunayoshi se demandait pourquoi elle criait mais il n’eut pas le temps de lui demander. Il fut tout d’un coup emporté vers l’autre bout de la pièce tiré par Yûki, cette dernière le serrait de toutes ses forces contre elle et le jeune garçon vira au rouge en étant aussi proche de la jeune fille. Ouah alors là il ne s’était pas du tout attendu à une telle réaction de sa part ! Elle était tellement effrayait qu’elle s’était éloigné de Karot et se servait du jeune garçon pour se protéger, ce dernier était tellement gêné qu’il n’osait pas bouger et avait le cerveau tout embrouiller.



_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Ven 4 Nov - 12:55

Karot ne pouvait s'empêcher de remarquer que Yûki semblait toujours aussi peu l'apprécier, pourtant le temps avait bien passé depuis qu'il avait plus ou moins traumatisé la jeune femme d'une manière qu'il valait mieux ne pas ébruiter. Cela appartenait au passé donc il était inutile d'en parler plus longtemps, vous ne pensez pas ? Tsuna venait de parler, comme toujours avec sa timidité qui était si caractéristique de sa personnalité, c'était peut-être due à cette même timidité que beaucoup de personnes l'affectionnaient particulièrement ou inversement le détestaient. Le monde était vraiment bizarre en définitif, peu importe comment les gens étaient, on trouvait toujours des personnes présentes pour critiquer cette même personne, stupide non ? Alala, Karot n'était pas étonné qu'ils soient blessés mais il sentait toujours à quel point la jeune demoiselle qu'était Yûki était récalcitrante à ce qu'il fasse quoi que ce soit à son égard. Il n'avait même pas encore bougé qu'il le savait déjà, cela ne le dérangeait pas vraiment mais elle abusait peut-être un peu non ?

Juste quelques bleus hein ? Ce n'était rien d'après elle mais si elle savait à quelle point il pouvait être dangereux de se blesser dans l'environnement des Dragons. Ils ne vivaient pas dans des habitats quelconques et on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber, du rocher empoisonné à la simple roche, il n'y avait qu'un pas. Elle n'avait rien fait de mal hein ? En effet, elle avait juste été curieuse donc techniquement elle ne devrait pas s'excuser mais elle avait tout de même failli mourir et ce ton arrogant n'allait pas trop avec la situation. Yûki mentait excessivement mal, ou plutôt il était quasiment impossible de mentir au jeune homme qu'était Karot mais elle ne semblait pas le savoir ça, ce n'était pas si grave que ça, elle n'avait pas besoin de savoir qu'il savait tout ce qu'elle pensait. Comme dit précédemment, Yûki avait de toute évidence encore peur du Gryffondor de sixième année et futur professeur étant donné qu'elle se cacha à moitié derrière Tsuna tandis que ce dernier s'approchait des deux jeunes gens. Assez étonnant dans un certain sens mais pas tant que ça en définitif.

Il était vraiment étonnant de voir que Yûki utilisait Tsuna comme bouclier, bon il était capable de la protéger en cas de danger, mais il n'y avait aucune once de danger là. C'était très étrange, alors que Karot voulait simplement soigner la jeune femme après avoir soigné Tsuna et que celle-ci atteint alors le paroxysme de la peur, assez impressionnant dans un certain sens. Alors le moment où il y eut contact fut sûrement un moment digne d'un cri Halloween, car c'était bien ce genre de cri qu'avait laissé sortir la jeune femme en se réfugiant entre le mur et le pauvre Tsuna qu'elle avait traîné jusqu'à ce dernier. Elle donnait l'impression qu'elle était une martyre et que Karot était un tyran qui avait justement pour habitude de la martyriser, je vous rassure ce n'était pas le cas, mais si vous avez cette impression, vous n'êtes pas fous. Elle avait vraiment peur de Karot, il était vrai qu'il était sûrement l'une des personnes les plus dangereuses qu'il y avait ici, enfin la plus dangereuse pour être précis mais de là à avoir une telle peur ? C'était vraiment quelque chose de surprenant, surtout quand on connaissait un minimum la jeune demoiselle qu'était Yûki.

Karot s'était aussi intéressé à Tsuna et à ses réactions comme vous pouvez sûrement vous en douter. Ce n'était pas vraiment quelque chose qu'il faisait consciemment mais plutôt un réflexe dû à diverses choses qui seraient beaucoup trop longues à expliciter et qui risqueraient plus de vous ennuyer qu'autre chose à mon humble avis. Bon, de toute évidence, le jeune homme n'avait pas de quoi être étonné du comportement de Yûki étant donné qu'ils étaient plutôt proches et qu'il savait beaucoup de choses d'elle et sur elle... Par beaucoup de choses, Karot voulait bien entendu dire qu'il connaissait son caractère et sa façon d'agir face à certaines situations, normal quand on se connaissait si bien... Ou encore quand on avait des capacités telles que celles du jeune homme qu'était le Gryffondor de 6ème année, mais bref. Il allait de toute façon se passait une chose des plus inattendues qui surprendrait sûrement le jeune Vampire lui-même... Etant donné que Karot avait lui-même était surpris, pour le coup il n'aurait jamais imaginé ça mais bon... Ça vous le savez déjà je pense.

Tsuna était vraiment gentil et appréciait vraiment Yûki de toute évidence, et ce malgré le mauvais caractère de cette dernière puisqu'il la laissa tout simplement se cacher derrière lui lorsqu'elle commença à avoir peur. Il avait sans doute compris pourquoi elle avait peur puisqu'elle lui avait sûrement raconté d'une manière ou d'une autre. Mais cela n'intéressait pas vraiment le jeune homme qu'était Karot, pour le moment tout ce qui l'intéressait était de soigner les blessures des deux pré-adolescents pour qu'il n'y ait plus aucun risque de symptômes dus à des effets secondaires. Au moins, Tsuna était soigné de ses blessures et il semblait soulagé... Bien que quelques secondes plus tard il sembla plus gêné qu'autre chose lorsque Yûki le tira jusqu'au mur en le collant à elle, elle-même collée contre le mur. Il y avait de quoi me direz-vous, surtout quand on savait que le jeune Sawada était un grand timide. Puisque c'était ainsi, il la soigna à distance en levant sa main droite en sa direction sans pour autant approcher et il retourna s'asseoir à son bureau. Il les regarda en souriant.

"Sinon, si vous êtes venus, c'est bien pour voir les Dragons non ? Vous voulez une visite guidée ? Sans grand danger je te rassure Tsuna."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Sam 12 Nov - 23:02

    La jeune fille n’arrêtait pas de serrer Tsuna contre elle, elle avait de l’énergie à revendre et elle ne se fatiguerait pas de sitôt, dommage pour le jeune garçon, bah de toute façon il aimait ça donc il ne risquait pas de se plaindre. Yûki fixait Karot, elle surveiller le jeune homme afin de voir ses moindre faits et gestes, de toute façon s’il voulait l’attaquer il aurait bien grand mal, son bouclier était très bien placé et à moins d’enlever ce dernier il ne pourrait pas la blesser. Le jeune homme leva sa main en sa direction mais ne fit rien de particulier et partit s’assoir à son bureau, Yûki haussa un sourcil en se demandant ce qu’il venait de faire. La douleur qui lacérait un peu partout son corps disparu comme s’il n’était jamais venu et la jeune fille compris ce qu’il venait de faire, boarf il n’était pas obligé hein, elle n’avait rien de grave, elle n’était pas à l’agonie. Voyant qu’il ne semblait pas vouloir faire quoique ce soit envers elle, la jeune fille se débarrassa de son bouclier, se remit debout et s’appuya dos contre le mur tout en regardant Karot d’un air parfaitement arrogant.

    « Sinon, si vous êtes venus, c'est bien pour voir les Dragons non ? Vous voulez une visite guidée ? Sans grand danger je te rassure Tsuna. »

    Tient, Yûki ne se doutait pas que le jeune homme allait leur proposer cela, elle pensait qu’il allait… Enfin elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il aurait bien pu faire, il ne semblait pas fâché et ne risquait pas de les engueulé. Bah, il aurait pu faire une remarque quant au comportement de la jeune fille, mais bon il semblait vouloir garder ses pensées pour lui sans dire quoique ce soit, ben il faisait ce qu’il voulait hein. Hum… Allez voir les dragons c’était une chose, se traîner un boulet en était une autre, se balader avec un boulet et un type encore plus dangereux qu’un dragon était autre chose. Finalement c’était bien de rentrer aussi hein ? Mouè bof, elle allait s’ennuyer avec l’autre là, bon ok pour les dragons même si elle trouvait que c’était de toute façon dangereux en soit d’être avec Karot. Ben oui quand je vous dis qu’il est plus dangereux qu’un dragon c’est pas une blague. Pis après tout elle n’avait rien à faire, ça serait quand même plus intéressant de regarder des dragons alors bon pourquoi pas après tout.

    « Mouè pourquoi pas. Même si je pense que les dragons ne sont pas ce qu’il y a de plus dangereux ici. »

    Bon c’est sûr qu’elle n’était pas en train de parler de Tsuna là hein, ce type avait beau être un vampire c’était une parfaite poule mouillé et un vrai naze, pas pour rien qu’on le surnommé Tsunaze d’ailleurs, et ça lui allait parfaitement bien. Il serait incapable de faire du mal à une mouche, alors vous pensez bien qu’il ne risquait pas d’être plus dangereux que des dragons hein.


_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Sam 19 Nov - 18:03

    Le jeune garçon était tellement gêné qu’il avait du mal à respirer, s’il était encore un être humain il aurait sans doute suffoqué, voir même s’évanouir. Mais puisque ce n’était plus le cas, Tsuna n’avait plus besoin de respirer pour rester en vie, donc si ça gêne ne le tuait pas c’était un miracle. Le vampire fixait le mur en face de lui et voyait des tas de petit points brillant gravité tout autour de lui, et quand ils étaient sur le mur blanc ils formaient une forme assez bizarre, comme une sorte de Dragon gigantesque qui crache du feu. Il devenait fou ou quoi ? En même temps comment ne pas devenir fou lorsqu’on avait notre dos complètement collé au corps d’une fille, et en plus elle commençait à avoir des formes alors raison de plus pour avoir la tête qui tourne.

    Le jeune Gryffy aurait bien aimé se trouver dans une autre situation que celle-ci, car franchement si Yûki continuait de le serrer ainsi, il allait finir par perdre la raison. Fort heureusement, cette dernière finit par le lâcher et il put enfin à nouveau respirer normalement, il avait la sensation de s’être étouffé au moins 100 cent fois, et franchement je peux vous assurer que ce n’est pas agréable du tout ! Le Vampire n’avait pas bougé d’un millimètre et était assis sur le sol toujours en train de fixer le mur en face de lui avant de retrouver ses esprits. Yûki s’était adossé au mur contre lequel elle était collée tout à l’heure et Karot était retourné s’assoir à son bureau, il se sentit bête de rester là assis par terre et se releva. Son regard passait de Yûki à Karot avec un air gêné, il ne se sentait pas très à l’aise là, il venait de se faire honte.


    « Sinon, si vous êtes venus, c'est bien pour voir les Dragons non ? Vous voulez une visite guidée ? Sans grand danger je te rassure Tsuna. »

    Tsunayoshi tressaillit en entendant le mot Dragon puis se détendit lorsqu’il entendit la suite des paroles de Karot. Sans grand danger hein ? Bah pourquoi pas après tout, il avait confiance en Karot et s’il arrivait le moindre truc il les aiderait alors ça irait. Le jeune garçon s’apprêtait à répondre lorsque Yûki le devança.

    « Mouè pourquoi pas. Même si je pense que les dragons ne sont pas ce qu’il y a de plus dangereux ici. »

    Tsuna médita sur les paroles de la jeune fille et compris qu’elle parlait de Karot, même si ce dernier ne représentait pas un danger potentiel pour le jeune Gryffondor, pour lui, Karot était juste un de ses amis.

    « Si c’est vraiment pas dangereux pourquoi pas… »


_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Dim 20 Nov - 12:28

Maintenant que Karot y repensait, Yûki était vraiment étrange... Bon, il était vrai qu'il l'avait traumatisé et il n'avait cherché à prouver le contraire ou quelque chose du genre mais tout de même... Elle avait eu une réaction des plus abusives vous ne trouvez pas ? Certes, Karot était un énorme danger lorsqu'il était énervé mais là, elle avait bien vu qu'il n'était pas du tout énervé, aucune animosité n'émanait de lui malgré lui à ce qu'il sache. Et puis, elle avait l'air de croire qu'il voulait la blesser qui plus est, idée qui était totalement stupide et dénuée de sens vous en conviendrez vous aussi non ? Et en plus, se servir de Tsuna comme bouclier n'avait pas grande utilité à part gêner ce dernier, bah oui... Vous croyez vraiment qu'avec la maîtrise de son corps et de ses pouvoirs que possédait Karot, il n'était pas capable de blesser la jeune Yûki sans pour autant toucher Tsuna ? Cela signifie que vous ne connaissez vraiment pas l'étendue de la puissance et des pouvoirs du jeune adolescent de Gryffondor, pourquoi allait-il devenir professeur de magie élémentaire à Poudlard même à votre avis ? Mais puisque vous avez l'air d'avoir besoin de preuves... Laissez-moi vous donner un simple exemple très représentatif, Karot avait réussi à soigner Yûki sans que Tsuna ne se rende compte de quoi que ce soit, il n'avait donc pas été affecté.

Yûki semblait peser le pour et le contre de la proposition de Karot depuis tout à l'heure. Le jeune homme savait plus ou moins pourquoi elle doutait et comment étaient constituées ses pensées actuelles. Et il n'avait même pas besoin de lire dans ses pensées pour cela, il commençait juste à bien la connaître cette petite gamine qu'était Yûki Mizuki... Mais bon, il verrait bien si il se trompe ou non de toute façon puisqu'elle allait parler. Déjà, la réponse de la jeune demoiselle fit sourire le jeune homme pour une raison très simple. Elle avait donné un accord peu enthousiaste comparé à ce qu'elle aurait sûrement donné comme accord si elle ne craignait pas le jeune Karot et en plus... Elle avait dit que les Dragons n'étaient sûrement pas les choses les plus dangereuses ici, et c'était plutôt très proche de la vérité pour être sincère avec vous. Pourquoi Karot s'était-il directement senti visé lorsque la jeune Yûki avait dit cela ? Eh bien, il savait parfaitement ce que la jeune demoiselle pensait de son ami Tsunayoshi Sawada, et bon... Même si il était un vampire, elle le considérait plus comme un lâche et une poule mouillée que comme quelqu'un sur qui compter. Alors qu'on pouvait compter sur lui en fait. Juste qu'il fallait attendre certaines situations bien particulières, et ce n'était pas toujours facile d'attendre.

Karot remarqua autre chose mais c'était un peu un retour en arrière, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas trop rigueur ? Et puis, même si c'était le cas, je ne vous laisse pas vraiment le choix, c'était quelque chose qui avait son importance alors il fallait bien que je le précise vu que je l'ai volontairement oublié précédemment vous ne pensez pas ? Enfin bref, si Tsuna n'avait pas été un vampire, il serait sûrement mort pas suffocation ou quelque chose du genre, pourquoi ? Eh bien, vous n'êtes pas sans savoir que le jeune homme était extrêmement timide alors, cette situation devait extrêmement le gêner et c'était plutôt compréhensible en définitif, non ? Enfin, la jeune demoiselle qu'était Yûki finit enfin par le lâcher et il sembla alors que c'était une délivrance pour le jeune garçon qu'était Tsuna, toute cette scène avait bien fait rigolé celui qui en était la cause, autrement dit le jeune Karot, mais intérieurement bien évidemment. Bah oui, il se doutait bien que la jeune demoiselle l'aurait mal pris et que le jeune homme aurait été encore plus gêné alors... Déjà que ce dernier avait apparemment du mal à revenir à la réalité et à se mettre simplement debout, vous imaginez si il arrivait qu'il soit encore plus gêné pour une raison x ou y ? Ce serait catastrophique, enfin seulement pour ce dernier j'entends bien... Mais tout de même.

Les réactions de Tsuna étaient vraiment prévisibles et elles avaient d'ailleurs tendance à faire rigoler le jeune homme qu'était Karot, aucunement méchant je vous rassure, c'était plutôt un rire attendri pourrait-on dire... Enfin c'était quelque chose de positif en tout cas. Mais bon, comme dit précédemment, la plupart du temps lorsqu'il riait dans ce genre de situations, il le faisait intérieurement pour éviter tous types de problèmes. Bref, comme Karot s'y était attendu en prononçant le mot Dragon, le jeune vampire eut un réflexe qui fut de tressaillir bien que la suite de la phrase sembla plus ou moins l'apaiser. C'était compréhensible d'avoir peur des Dragons vous me direz, il fallait même être fou pour ne pas avoir peur d'un Dragon, du moins quand ce dernier était en colère car sinon ils étaient plutôt calmes, avec Karot en tout cas. Enfin, pour la dernière fois, si les Dragons étaient calmes avec le jeune homme, ce n'était pas parce qu'il était plus dangereux qu'eux mais parce que, pour certaines raisons, ils lui vouaient un respect immense voilà tout. Enfin, puisque Tsuna semblait enfin être d'accord, Karot les regarda tout d'eux avec son sourire habituel avant de se lever de son bureau. Il ne leur dit que peu de choses avant de commencer la visite, juste histoire d'être un peu professionnel voyez-vous ?


"Certes les Dragons ne sont pas les plus dangereux mais il faut être prudent quand même. Essayez de ne pas trop vous éloigner de moi, vous pourriez vous perdre. C'est très grand ici au cas où vous ne l'auriez pas remarqué et je ne pense pas que voudriez entrer dans la chaîne alimentaire du Dragon, je me trompe ? En tout cas, allons-y."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Dim 20 Nov - 19:08

    La jeune fille continuait de fixait Karot avec son habituel air arrogant, pourquoi se serait-elle donné la peine de faire autrement d’ailleurs hein ? Ce dernier d’ailleurs ne semblait pas s’en préoccuper plus que ça, il devait être habitué, bah tant qu’il ne comptait pas l’attaquer… Toujours adossé contre le mur, Yûki, regarda Tsuna qui venait de se relevé et semblait tout sauf à l’aise. Hum… Elle ne savait pas que les vampires pouvaient rougir à ce point, elle ne savait même pas du tout qu’ils pouvaient rougir, n’étaient-ils pas censé ne pas avoir de sang ? Enfin bon ils en avaient un peu vu qu’ils se nourrissaient de celui des humains, alors tout le sang qui était dans son corps venait de lui monter au visage pour qu’il soit aussi rouge. Hum… Qu’allait-il se passer si il venait à être encore plus gêné ?

    Yûki avait bien envie de le savoir, elle était sadique ? Nah, c’était gentil là, elle n’allait pas vraiment lui faire de mal, juste l’embarrasser un peu plus afin de mieux connaître son métabolisme de vampire, rien de plus. La jeune Gryffy se décolla du mur et s’avança vers le jeune garçon qui était dans les nuages, bah il redescendrait bien vite sur Terre dans quelques temps. Avec un petit sourire Yûki souleva le haut du jeune homme et observa la réaction de ce dernier. Bon… Elle ne savait pas que c’était possible de ressembler autant à une statue et une tomate en même temps. La jeune fille continuait de l’observer et après quelques secondes où son visage rougissait de plus en plus, il finit par devenir très pâle jusqu’à ce que Tsuna s’évanouisse. Tient, bizarre comme réaction.

    Le jeune garçon était étendu au sol inconscient, son visage ainsi que son corps était extrêmement pâle, wouah, elle avait dû vider ses réserves de sang comme c’était fait là. La jeune Gryffondor se pencha sur Tsunayoshi et l’observa, hum il était vraiment maigre dit dont, même pas une trace de muscle sur son corps. En même temps ça pouvait difficilement être le cas avec Tsuna quand on savait à quel point ses capacités physiques étaient extraordinaires lorsqu’il était encore humain. Yûki se mit à le toucher du bout des doigts afin de voir s’il réagissait mais il semblait inconscient et pas prêt de se réveiller de sitôt. Hum… En avait-elle fait un peu trop ?


    « Hey Tsunaze debout ! » Dit-elle en le secouant.

    Mais il n’y avait rien à faire, le jeune Vampire restait inconscient. Yûki jeta un coup d’œil vers Karot et se demanda comment il allait réagir, elle commençait à avoir un tout petit peu peur, serait-il furieux envers elle pour ce qu’elle venait de faire ? Elle n’avait pas voulu lui faire de mal, juste en apprendre plus sur son métabolisme de Vampire, rien de plus. Alors vraiment il n’y avait pas de raison de se fâcher… Bon certes Tsuna s’était évanouie et semblait ne pas vouloir se réveiller ce qui était quelques peu inquiétait mais il n’y avait rien de grave, ce n’était pas comme si il allait mourir… Non ? Yûki continuait de le secouer dans tous les sens mais rien à faire il ne réagissait pas, elle essaya même de lui donner un coup de poing pour le réveiller mais il ne semblait pas avoir ressenti grand-chose. La jeune fille elle par contre avait bien ressentit quelque chose, son poing brûlait d’une vive douleur, la vache qu’est-ce qu’il était dur ! Il était aussi résistant qu’un mur en béton armé ! Comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences, elle éviterait de le frapper à l’avenir.


    « Tsuna… Allez debout quoi ! »


_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Dim 20 Nov - 19:30

    « Certes les Dragons ne sont pas les plus dangereux mais il faut être prudent quand même. Essayez de ne pas trop vous éloigner de moi, vous pourriez vous perdre. C'est très grand ici au cas où vous ne l'auriez pas remarqué et je ne pense pas que voudriez entrer dans la chaîne alimentaire du Dragon, je me trompe ? En tout cas, allons-y. »

    Le jeune garçon avait la tête dans les nuages et commençait petit à petit à retrouver ses esprits, Karot venait de parler et ses mots réveillèrent un peu plus l’esprit du Vampire. Evidemment qu’il allait rester près de lui ! Il ne risquait pas tellement de se perdre vu qu’il pouvait aller à une très grande vitesse et qu’il pourrait très vite fait le tour de la réserve et par conséquent retrouver son chemin rapidement. Cependant il ne tenait pas à se faire manger par un Dragon, rien que le fait d’imaginer ça lui fit couler des sueurs froides le long du dos, finalement il était bien content que Karot soit son ami. Se faire blesser par un Dragon était une chose, lui servir de repas en était une autre, le jeune garçon ayant déjà vécu la première expérience n’avait pas la moindre envie de vivre la deuxième. Là, même si il était un Vampire, ses chances de survie étaient minces, voire inexistante. Tsunayoshi tremblait rien que d’y penser, il était tellement perdu dans ses pensées qu’il ne fit même pas attention à Yûki qui se rapprochait de lui.

    Par contre il sentit très bien son haut se lever, il jeta un regard devant lui afin de comprendre ce qui se passait et vira au rouge tomate le plus extrême qui existait en voyant ce qui se passait. La jeune Gryffondor n’avait jamais été aussi gêné de toute sa vie et il sentait sa tête tournait, le rouge lui montait de plus en plus aux joues, à tel point qu’il finit par faire une sorte de surchauffe. Tsuna ressentit un violent vertige et juste après il s’évanouit tandis que sa peau devenait pâle. Le jeune garçon tomba sur le sol et n’en bougea plus, il était plongé dans l’inconscience et n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait au dehors. Il ne pressentait pas Yûki qui était en train de le secouer et de le toucher, il était plongé dans une sorte de trou noir dont il ne pouvait plus sortir. Tsuna flottait à l’intérieur de son esprit dans un espace totalement lugubre, il regarda tout autour de lui et vit le noir complet, il essaya de bouger mais il ne put que battre des bras et des jambes inutilement, il flottait dans les airs. Le Vampire voulu hurler mais nul son ne sortait de sa bouche, il était prisonnier dans un espèce clos dans lequel il ne pouvait faire le moindre geste.

    Tsunayoshi tourna son regard au-dessus de lui et remarqua quelque chose de bizarre, une image floue se formait petit à petit, il voyait une jeune fille qui était penché sur lui. En voyant cette dernière il sentit son cœur émettre une sorte de battement sourd et de l’électricité lui traverser tout le corps. Il remonta vers cette image et finit par sortir des ténèbres, une fois réveillé la première chose qu’il fit fut de sortir ses crocs de Vampire et de mordre. Evidemment il mordit Yûki qui ne comprit pas tout de suite ce qui se passait, le jeune garçon lui avait sauté dessus et l’avait plaqué contre le sol. Il avait agi comme agirait un animal, en même temps il n’était pas humain…

    Tsunayoshi était donc sur Yûki et il la vidait de son sang petit à petit, il avait tellement soif, soif comme jamais, ses réserves de sang s’étant asséché il n’avait pas d’autre instinct vital que de les remplir. Malheureusement il allait finir par boire tout le sang de la jeune Gryffondor s’il ne s’arrêtait pas, mais il ne pouvait s’arrêter, son corps réagissait tout seul et sa raison était inexistante, il était tel un animal qui se délectait de la proie qu’il venait de capturer. Seule la soif le contrôlait et rien d’autre, il avait besoin de sang, de beaucoup de sang, au moins tout le sang que contenait la jeune fille, et si personne ne l’arrêtait c’est ce qu’il allait faire. Boire le sang de Yûki Mizuki jusqu’à la dernière goutte, et par conséquent, la tuer.



_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Mar 22 Nov - 19:15

Bien entendu, l'air avec lequel Yûki fixait Karot était toujours aussi arrogant qu'à l'accoutumée mais ce dernier ne s'en préoccupait plus depuis bien longtemps. Elle l'avait toujours regardé ainsi, c'était un peu dans son caractère de toute évidence, elle était arrogante mais lâche dans bien des situations malgré tout. Heureusement qu'elle finirait un jour par changer, enfin... C'était une chose dont le jeune Karot n'était pas sûr en définitif mais il savait qu'il y avait de bonnes chances pour qu'elle change étant donné qu'elle grandissait mais bon... Pour le moment, c'était toujours la même sale gosse que d'habitude et de ce fait ce qu'elle fit n'étonna pas vraiment Karot. Cependant, il se dit qu'en connaissant la nature de Tsuna, elle avait vraiment abusé sur ce point-là, elle aurait pu se douter qu'il allait plus ou moins se transformer en statue humaine et s'évanouir ou en tout cas quelque chose du genre. C'était prévisible après tout mais bon, il ne risquait pas de mourir pour si peu... Il resterait juste inconscient un petit moment et cela, le jeune homme le savait déjà parfaitement de toute manière. C'était tout de même assez marrant de voir le jeune vampire dans cette situation, il n'aurait jamais imaginé que Yûki ferait cela un jour, et la réaction du jeune homme n'était pas étonnante mais tout de même...

Tsunayoshi était d'un pâle plutôt hors du commun lorsqu'il était inconscient, déjà qu'il n'avait pas beaucoup de sang en réserve de base étant un vampire... Il ne devait plus lui en rester beaucoup actuellement, ce n'était pas pour rien que les vampires avaient tout le temps besoin de se nourrir de sang après tout... Ils risquaient la mort si ils n'avaient plus assez de sang dans leur organisme, comme un être humain sauf que l'apport en globules rouges dont ils avaient besoin était beaucoup plus élevé que chez les humains. Soyez logiques, cela ne vous paraît-il pas parfaitement logique à vous ? Eh bien, je ne sais pas si vous êtes bizarre ou si je pense différemment de vous mais le fait est que nos pensées sont bien différentes. Elle tenta bien de le réveiller mais rien n'y faisait de toute manière, c'était de plus en plus marrant mais le jeune homme préférait s'abstenir de rire à nouveau, vous devez déjà savoir pourquoi n'est-ce pas ? La jeune demoiselle regarda le jeune Karot et il sembla qu'elle craignait tout d'un coup sa réaction à ce qu'elle venait de faire. Cela fit sourire le jeune homme car c'était toujours comme ça avec la jeune demoiselle, elle pouvait passer de l'arrogance à la peur en à peine quelques secondes face à Karot. Elle s'était sûrement faite très mal lorsqu'elle avait tapé Tsuna, le jeune homme pouvait le dire pour diverses raisons, lesquelles ? Mystère.

Au moins, Tsuna était quelqu'un de prudent, beaucoup plus que ne l'était Yûki qui était plutôt aventureuse dans un certain sens. Il savait ce qu'il risquait s'il s'éloignait du jeune homme et il avait de toute évidence eut assez peur de mourir la première fois qu'il avait vu un Dragon, ou plutôt quand ce dernier avait attaqué le Vampire pour retenter à nouveau l'expérience, c'était des plus compréhensibles ne pensez-vous pas ? Pourtant, le jeune Karot était presque sûr que Yûki aurait été capable de revivre exactement la même expérience et de pourtant recommencer ses folies la minute ou l'heure d'après... C'était chiant parfois, à croire qu'elle n'avait pas conscience du danger et... De sa faiblesse face à certains dangers justement. Est-ce que vous savez quels effets avaient exactement le manque de sang dans le corps d'un individu ? Eh bien, j'espère pour vous que vous ne le saurez jamais, vous risqueriez de ne pas y survivre, ne serait-ce que mentalement. Lorsqu'on faisait une hémorragie par exemple, on avait l'impression de sombrer peu à peu dans les ténèbres éternelles, sans pouvoir bouger, parler ni rien d'autre. Les cinq sens étaient complètement annihilés et le seul qui fonctionnait encore un peu près parmi les cinq... Était celui de la vue pour vous montrer le spectacle de votre propre discorde.

Enfin, ce qui devait arriver finit par arriver et Tsuna se réveilla. Imaginez simplement une bête sauvage n'ayant pas mangé depuis un long moment ? Ou ayant ses réserves à vide comme diraient certains. A votre avis, quel sera sa première action si elle voit un gibier face à elle alors qu'elle sort enfin des ténèbres ? Elle voudra automatiquement la tuer ou en tout cas combler le vide qu'elle a en elle en mangeant une partie de la viande de cette dernière, n'est-ce pas ? C'était la même chose pour un vampire lorsqu'il voyait un être qui avait du sang à lui, offrir dans un certain sens. Cela peut paraître étrange dans la situation, mais c'était exactement ce qui était sur le point de se passer dès maintenant. Bon, Karot aurait pu empêcher tous les événements qui venaient de subvenir mais il fallait bien que Yûki se débrouille de temps en temps et qu'elle assume ses actes. Cependant, il n'allait pas la laisser mourir, il apparut alors à côté de Tsuna et l'attrapa par le col et et mit sa main devant sa tête d'où sortit un jet d'eau glacé. Cela allait le réveiller et il lui donna une infusion de sang qu'il lui fit boire jusqu'à la dernière goutte avant de lui mettre un coup dans la nuque pour qu'il s'évanouisse et être sûr qu'il reste calme. Après cela, il infusa énormément de sang à Yûki et la soigna de sa morsure. Il fallut attendre un long moment avant qu'ils ne se réveillent. Ils étaient d'ailleurs déjà retourné chez Tsuna à ce moment-là et Karot discutait avec la mère de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Jeu 24 Nov - 13:02

    Yûki se demandait ce qu’elle allait bien pouvoir faire, Tsuna s’était évanouie et il ne voulait pas se réveiller, elle était peut-être allé un peu trop loin non ? M’enfin c’était trop tard pour regretter quoique ce soit, la jeune fille posa sa tête sur le cœur du jeune garçon afin de voir s’il battait encore. Elle se rendit compte que ce qu’elle faisait était complètement ridicule car son cœur ne battait plus depuis bien longtemps et qui plus est, il était glacé ! Yûki se releva comme si elle s’était pris un coup d’électricité statique et fixait intensément Tsuna, déjà il aurait peut-être moins froid si elle lui remettait bien son haut ? Mouè… Ce n’était pas ça allait changer grand-chose mais bon… On ne savait jamais… Yûki mit donc ses mains devant elle afin d’attraper le tee-shirt de Tsuna et pouvoir le lui remettre bien lorsque tout à coup quelque chose se produit. Avant de comprendre quoique ce soit elle fut emportée en arrière et fut plaqué au sol avec une vitesse bien trop grand à son goût. Yûki n’eut pas le temps de s’en remettre qu’elle se fit mordre violement à la gorge et sentit son sang quitter son corps comme si il était aspiré par un tuyau, et en plus ça faisait mal…

    La jeune fille observait Tsuna en essayant de se dégager mais bien évidemment elle ne pouvait rien faire. Le Vampire était complètement collé contre elle et la maintenait au sol sans qu’elle puisse faire quoique ce soit, et ce n’était pas avec le peu de force qu’elle avait comparé à lui qu’elle allait pouvoir faire quelque chose. La jeune fille essayait tout de même de repousser Tsuna, il lui faisait mal, et s’il continuait comme ça il allait finir par la tuer. Yûki se débattait et pousser le Vampire de toute ses force, elle ne pouvait même pas apercevoir son visage vu qu’il était penché contre elle, de ce fait elle ne pouvait pas savoir s’il lui restait encore un semblant de raison, mais vu ses actions ça ne devait pas être le cas. La jeune fille lui disait de la lâcher mais cela ne faisait pas plus d’effet, le Vampire ne voulait pas la lâcher et semblait bien décider à boire son sang jusqu’à la dernière goutte. Yûki sentit la peur l’envahir de plus en plus, lorsque Tsuna la mordait cela ne lui faisait que légèrement mal vu ce que ce dernier se retenait et qu’il ne lui prenait qu’un peu de sang, mais là il se lâchait complètement.

    Il y avait même un risque qu’il libère son venin et qu’il la transforme en vampire à son tour, Yûki avait vraiment peur là et se débattait de toute ses forces en hurlant des choses tel que « Lâches-moi sale vampire ». Bon après elle disait autre chose mais c’était tellement concentré en injure que je vais vous faire grâce de ce passage. Tsunayoshi ne réagissait pas au comportement de Yûki et cette dernière sentit ses forces la quitter petit à petit, le Vampire était en train d’absorber sa vie. La vison de la jeune fille fini par devenir floue et tout son corps réagissait de plus en plus mal à l’anémie, elle n’eut bientôt pu la force de faire le moindre mouvement et commença à sombrer dans les ténèbres. Allait-elle mourir ? Etait-ce la fin pour elle ? Non… Elle allait vraiment se faire tuer d’une façon aussi ridicule que ça ? Et puis il n’y avait pas Karot avec eux ? Pourquoi est-ce qu’il ne faisait rien ? Il allait la laisser mourir comme ça ? Il pensait qu’elle le méritait ? En même temps on ne pouvait pas dire que la jeune fille était particulièrement gentille, elle méritait peut-être ce qui lui arrivait ? Mouè… Elle n’aurait vraiment pas dû faire cela à Tsuna, si elle s’était douté qu’il réagirait comme ça… La jeune fille fut incapable de continuer à penser et s’évanouie.

    Lorsqu’elle se réveilla elle se rappela très vite ce qui venait de se passer et se leva en sursaut avant de se rendre compte qu’elle n’était plus dans le bureau de Karot. Yûki observa les lieux et vit qu’elle était chez Tsuna, plus exactement dans le lit où elle avait dormi lors de son séjour chez lui. Comment était-elle arrivée ici ? Hum… Karot avait dû les emmener, d’ailleurs en parlant de lui, il aurait quand même pu intervenir plus tôt pour éviter qu’elle ne se fasse sucer le sang jusqu’à l’évanouissement ! Elle ragea contre lui avant de se rendre compte qu’il y avait quelqu’un sur son lit, enfin une tête sur son lit plus exactement, celle de Tsuna. Ce dernier somnolait. Yûki le fixa pendant quelque instant sans bouger et songea qu’il n’y avait pas de danger, il dormait, il ne risquait pas de lui faire bien grand mal. Et puis avec tout le sang qu’il lui avait pris il devait avoir retrouvé ses esprits. La jeune fille se rapprocha de lui et se dit qu’il dormait dans une position vraiment inconfortable, il avait sans doute dû attendre qu’elle se réveille.

    Yûki sourit et le dévisagea, il était vraiment mignon lorsqu’il dormait lui. Elle se rapprocha encore plus de lui jusqu’à ce que leurs deux visages soient tout proches et regarda le jeune garçon dormir avec un sourire sur le visage. Bizarre comme comportement envers quelqu’un qui avait failli vous tuer n’est-ce pas ? Enfin, Tsuna n’avait pas été dans son état normal alors bon… La jeune fille se demanda quand est-ce qu’il allait réveiller, elle n’avait pas spécialement envie qu’il la voit en train de le dévisager, quoique… Elle s’en fichait tout compte fait. D’ailleurs si il ne comptait pas se réveiller tout de suite elle avait bien envie de faire quelque chose. Yûki rapprocha son visage de celui du jeune garçon et lui fit un bisou sur la joue avant de reculer et de continuer de le regarder en souriant. Il n’avait plus la peau aussi dur qu’auparavant et il était plus chaud, il n’était plus en manque de sang et semblait aller mieux. D’ailleurs il était en train de reprendre ses esprits.



_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Sam 26 Nov - 19:03

    Tsunayoshi Sawada était complètement contrôlé par son instinct vampirique, et celui-ci lui disait de boire, boire, et encore boire. Boire sans jamais s’arrêter. Le jeune Gryffondor trouvait le sang de Yûki particulièrement alléchant et ne fut qu’encore plus avide de ce délicieux liquide, il n’avait jamais rien but d’aussi bon. La raison du jeune garçon avait totalement disparu, une bête, voilà ce qu’il était en ce moment même. Un être dénué de raison qui ne faisait que suivre ce que son corps lui indiquait de faire, un animal qui se laisser guider par sa faim, il n’avait plus rien d’humain. Bien qu’il ne l’était plus depuis longtemps, lorsque le Vampire avait toute sa tête on ne faisait pas la différence entre un humain et lui à première vue.

    Cependant, là, on voyait tout de suite que le jeune Tsuna n’avait rien d’humain, il aurait pu effrayer n’importe qui dans cet état, même les plus durs, la preuve en était que Yûki était terrifié. Et pourtant cette dernière était dur à effrayé. Bien évidemment Tsunayoshi ne se rendait compte de rien, sa proie hurler et se débattait mais il n’en avait que faire. Lui, tout ce qu’il voulait c’était se délecter du liquide qui était en cet être, ce liquide chaud, parfumé et tellement irrésistible. Ses pensées étaient tout ce qu’il y avait de plus primaire, sa soif le contrôler et il l’écoutait sans cherché à la rejeter d’une quelconque manière, au contraire il l’idolâtrer même, la remerciant de lui offrir un tel festin. Sawada Tsunayoshi ne ressemblait plus à rien de ce qu’il était habituellement, il ne ressemblait à rien d’autre qu’un monstre.

    Ce dernier fut d’ailleurs particulièrement agacé lorsqu’on lui enleva son repas, s’il en aurait eu le temps il aurait grogné et se serait attaqué à son malfaiteur, lui montrant qu’il ne fallait jamais déranger un Vampire pendant qu’il se nourrissait. Mais le dit malfaiteur ne laissa pas au jeune Vampire le temps de faire quoique ce soit, il prit l’être de vitesse et lui aspergea le visage avec une eau profondément glacé. Tsuna tressaillit en sentant le contact du liquide avec sa peau mais ne se réveilla pas pour autant, il se mit à grogner tel un animal extrêmement furieux et s’apprêtait à attaquer cet humain qui était décidément bien dérangeant.

    Cependant le dit humain prit une nouvelle fois le Vampire de vitesse et lui fit boire du sang, celui-ci n’avait pas aussi bon goût que celui qu’il buvait quelques secondes plus tôt mais il le satisfit quand même. Son avidité pour le sang était ressortit et même s’il était moins gustatif, il le buvait avec envie et plaisir, c’était tellement bon qu’il ne pouvait enlever ses lèvres du liquide. Malheureusement une fois encore on le lui retira, plus exactement il n’y en avait plus, mais ça, le Vampire n’était pas censé le savoir et il voulut grogner à nouveau. Mais prit de vitesse une nouvelle fois par l’humain il se fit assommer par ce dernier.

    Sawada Tsunayoshi se réveilla dans son lit, tout d’abord il se demandait ce qu’il faisait là, puis les évènements de la journée lui revinrent en tête et il sauta d’un bond hors de son lit avant de s’arrêter. Il voulait voir Yûki, mais où était-elle ? Ne sachant où chercher il fit le tour de sa maison en moins d’une seconde et finit par trouver la jeune fille dans la chambre qu’elle avait occupée durant son séjour chez lui. Le jeune garçon se précipita à son chevet et vit qu’elle dormait, il remarqua aussi que son cou était dénué de la moindre marque et que son sang circulait normalement dans son corps comme si rien ne s’était passé. Tsuna trouva cela étrange mais fut rassuré de voir que Yûki allait bien, il l’observa pendant un moment en réfléchissant à tout ce qui s’était passé. Il se souvient que la jeune fille avait soulevé son haut et qu’il avait été terriblement gêné, d’ailleurs rien que le fait d’y penser lui faisait monter le rouge aux joues.

    Par il ne savait quel moyen il trébucha et se retrouva les fesses sur le sol, décidément comment faisait-il pour trébucher sur un terrain plat alors qu’il était parfaitement en équilibre dessus ? Enfin, cela ne perturba pas le jeune Tsuna très longtemps et il en revint à ce qui venait de se passer, mais… Après cet évènement pour le moins embarrassant il ne se souvenait plus de rien. Frustré, le jeune Gryffondor s’efforçait de se souvenir de quelque chose mais en vain, il avait juste la terrible sensation d’avoir fait du mal à Yûki, beaucoup de mal. Il se mit à trembler comme une feuille, voir même encore plus et se prit la tête entre les mains, mais qu’avait-il fait ?! Tout d’un coup ses souvenirs revinrent comme un choc électrique et par la même occasion il reçut un coup si violent au cœur qu’il eut l’impression que l’on venait de l’empoisonné, cela ressemblait au poison du Vampire qui l’avait mordue.

    Terrassé par la douleur le jeune garçon tomba sur le dos et se recoquilla sur lui-même en se prenant la tête dans les mains. Il… Il… Il était un monstre ! Comment avait-il pu se comporter ainsi ? Cela ne lui ressemblait pas, mais alors pas du tout, il n’était pas comme ça, non ? Il n’était pas une bête assoiffé de sang qui faisait du mal aux autres et absorbait leur vie ? Tsuna se rendit malheureusement compte qu’il était tout cela. Ses tremblements redoublèrent de plus belle et des frissons parcoururent son corps, il se sentait terriblement seul en ce moment et la souffrance qu’il ressentait était insupportable. Des larmes se mirent à couler le long de ses joues pour finir leur chemin sur les vêtements du jeune garçon, il resta ainsi un long moment à se torturer l’esprit et à pleurer avant que sa crise ne diminue. Il releva la tête et regarda Yûki qui dormait paisiblement, il ne voulait plus lui faire de mal, a elle ou qui que ce soit d’autre… Mais comment faire ?

    Qu’importe où il irait il y aura toujours des êtres humains, et s’il ne se nourrissait pas il allait devenir fou et finir par se nourrir quand même en tuant tout ceux qu’ils verraient. Rien que de penser à cela le corps du jeune Vampire trembla de nouveau, il était obligé de boire du sang, sa raison et son corps ne pourrait y survivre sinon. Dans ce cas-là il allait devoir faire attention, très attention, il ne fallait plus que ses réserves de sang se vident à nouveau et il devrait toujours en avoir un minimum dans son corps. Tsunayoshi regardait de nouveau Yûki et se rapprocha tout doucement de la jeune fille, il posa sa tête sur son lit et mit ses mains autour, il la fixa avant de prononcer quelques mots.


    « Yûki… Pardonne-moi… »

    Sur ces mots il enfouit sa tête entre ses mains et se remit à pleurer tandis que son corps tremblait, puis, il s’endormit. Cela fut cependant de courte durée car le jeune garçon retrouva bientôt ses esprits, il ouvrit les yeux tout doucement et un air triste apparut sur son visage lorsqu’il se souvint de sa journée. Tsuna remarqua qu’il y avait quelque chose devant lui et tomba à la renverse en voyant le visage de Yûki si près de lui, qu’est-ce qu’elle était en train de faire ? Pourquoi s’était-elle rapprochée autant de lui ? Le Gryffondor la fixa avec un air béat sur le visage durant quelques instants avant de retrouver sa mine triste.

    « Yû… Yûki… Je suis vraiment désolé de ce que j’ai fait… Je suis un monstre… » Dit-il en baissant la tête.


_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Dim 4 Déc - 9:50

Oui, cela avait été une journée plutôt agitée. Beaucoup plus que ce que le jeune homme aurait pu penser lorsqu'il s'était levé. Il n'avait jamais eu de problèmes depuis qu'il travaillait en ces lieux et il avait fallu que ça arrive aujourd'hui enfin... Ce n'était pas vraiment tant un problème que cela, c'était juste que c'était bien étrange que Yûki aie choisit ce moment pour faire cela à Tsuna, que Tsunayoshi aie réagit de cette manière et pour terminer qu'il se soit transformé en une bête des plus sanguinaires. Par étrange, Karot voulait bien entendu dire inattendu car... Même si il y avait tout qui avait été prévisible, cela était seulement à partir du moment où Yûki avait fait cette sorte de folie, ni avant, ni même après dans un certain sens. Elle n'avait pas vraiment pensé à mal et Karot en était parfaitement conscient, elle avait juste été un peu trop joueuse sur ce coup-là et elle l'avait plutôt bien payé il fallait l'avouer. Attention, cela ne signifiait aucunement qu'elle l'avait mérité hein, juste que comme dit précédemment... C'était vraiment prévisible. Mais bon, la scène n'avait pas été belle à voir et elle avait dû être encore moins belle à supporter si on pouvait dire cela ainsi... Karot ne savait pas vraiment si ça disait grammaticalement parlant mais quelle importance étant donné qu'il pensait pour le moment ?

De ce fait, Yûki s'était sûrement rendu compte de son manque de force face à l'homme que Tsuna était désormais... Il était un vampire mais plus que cela, il était un combattant hors-pair dans certaines situations et avait un corps solidement bâti. Et puis, Yûki était une demoiselle des plus frêles en fin de compte même si elle essayait de se donner des airs un peu de dures, cela ne marchait que quelques fois et avec les gens de son âge ou plus petit mais qui en tout cas était dénué de caractère mais... Avec des personnes possédant un minimum de caractère, il était aisé de voir à quel point cette dernière était simplement une personne s'étant construit une sorte d'image pour terrifier les autres afin d'elle-même se protéger. Le jeune Karot avait connu beaucoup de personnes de ce genre et il ne les détestait aucunement en fin de compte, il avait plus pitié d'eux qu'autre chose... Il savait que si ils faisaient cela, c'était sûrement qu'ils avaient de bonnes raisons mais ces raisons ne devaient pas être des plus glorieuses, ou plutôt des plus faciles à vivre si vous voulez l'avis de Karot. Il préférait ne pas sonder l'esprit de la jeune demoiselle qu'était Yûki, son passé lui appartenait et c'était à elle de décider de si elle voulait le révéler ou non, et surtout à qui elle voulait faire partager cela, ce n'était pas n'importe quoi après tout.

Et puis... Il y avait encore autre chose, le problème lorsqu'un vampire mordait un humain de manière trop poussée, violente ou même animale si vous voulez qualifier cela ainsi... C'était que celui-ci risquait fort de lâcher son venin en cette même personne pour la transformer en vampire, c'était de l'instinct primaire et bestial mais ce n'était pas vraiment de la faute de Tsuna après tout... Normal puisque le jeune Gryffondor n'était plus vraiment le Tsunayoshi qu'ils connaissaient Yûki et lui-même... Non, il était ce même vampire qu'il avait rencontré un jour et qui l'avait transformé et rendu ainsi... Autrement dit, une personne des plus dangereuses, surtout face aux personnes pouvant être qualifiées de faibles comme Yûki malheureusement. Le jeune Karot, sorcier de son état bien qu'encore élève, sentait la peur monter en la demoiselle qu'était Yûki comme vous l'aurez sûrement compris... C'était parfaitement compréhensible dans un certain sens, car... Même si elle avait cherchée cela dans un certain sens à nouveau, les conséquences étaient un peu excessives je dirais. Mais, peut-être était-ce le revers de la médaille, vous savez pour tout ce qu'elle avait fait par le passé... Toutes ces choses méchantes qu'elle avait fait, rappelez-vous par exemple du Basilic et de la petite sœur de Karot... Ça vous rappelle quelque chose ?

Du côté de Tsuna... Savez-vous ce qu'était la raison ? Vous savez cette chose qui était provoquée par la conscience et qui était propre à l'humain... Enfin, du moment qu'elle était double mais je ne vais pas vous assommer avec des choses compliquées que, sans vouloir vous vexer le moins du monde, vous ne comprendriez sûrement pas. Bref, la conscience faisait bien entendu parti du psychisme de l'humain, cette partie dont ce dernier n'avait pas connaissance, enfin pas complètement en tout cas car la vie psychique possédait bien des aspects difficiles à connaître et encore plus à comprendre. C'était cependant un peu différent pour les Sorciers je vous l'accorde, ils n'étaient pas réellement des humains comme les autres après tout mais je ne pense pas vous apprendre quoi que ce soit là je me trompe ? J'espère en tout cas... De ce fait, ils avaient un rapport à la conscience et à l'humanité plus proche que les humains eux-mêmes malgré le fait que cela puisse sembler légèrement paradoxal dans divers sens. C'est vrai, comment expliquer que des personnes plus éloignées de l'humain qu'il n'était lui-même puissent comprendre une chose qui lui était propre mais dont lui-même n'avait pas connaissance ? C'était comme être le maître incontesté dans un art et se faire destituer par quelqu'un d'un art plus éloigné mais... Supérieur dans un certain sens.

Ce qui était assez paradoxal était que... Les positions semblaient un peu être inversées si vous voyez ce que je veux dire ? D'habitude, c'était Yûki qui menait la vie dure à Tsunayoshi de diverses façons et pas seulement à lui d'ailleurs. Et en fin de compte, c'était peut-être avec lui qu'elle était la plus gentille malgré ce qu'elle lui faisait subir. Sans compter Karot mais c'était un peu différent étant donné qu'elle le craignait énormément, tant mieux d'ailleurs. Il ne voulait pas avoir à lui refaire ce qu'il avait dû lui faire un jour pour qu'elle comprenne où était sa place et qu'elle arrête d'être aussi prétentieuse et de se croire supérieure, tout du moins avec lui. Et là, c'était Tsuna qui était littéralement en train d'arracher sa vie à Yûki sans vraiment le désirer, il en avait besoin en fait... Et lorsqu'un besoin primaire devenait si important, c'était la partie animale de l'être humain qui réagissait et qui prenait le contrôle, encore plus lorsqu'il s'agissait d'un vampire, d'un loup-garou ou des créatures de ce genre. En temps normal, elles n'étaient pas du tout méchantes mais, lors de certains événements, bien souvent indépendants de leur volonté, ils redevenaient des bêtes sanguinaires car c'était devenu leur nature profonde, inhibée, cachée aux yeux de tous et même aux leurs parfois sauf durant certains instants.

Imaginez-vous en train de manger votre plat préféré... Imaginez-vous maintenant qu'on vous l'arrache alors que vous êtes totalement affamé... Comment réagiriez-vous ? Sûrement très mal n'est-ce pas ? Imaginez-vous en plus que vous êtes en plus une bête sauvage guidée par son instinct son sauvage, alors là ne deviendriez-vous pas totalement fou de rage envers la personne qui osait vous enlever votre bien-aimé repas ? Mais surtout, imaginez que cette personne soit une personne qui vous est supérieure en force et dans bien des aspects physiques, cela vous arrêterait-il ? Eh bien non, car votre folie vous pousserait à tenter l'impossible dans le but de récupérer votre repas qui vous faisait tant envie et dont vous n'aviez pas envie de laisser une seule partie, ou plutôt dans votre cas actuel une seule goutte. C'était exactement la situation actuelle telle qu'elle l'était n'est-ce pas ? Eh bien, vous savez quoi ? Peu importe ce qui vous motive à vouloir absolument boire le sang de cette jeune demoiselle, je ne peux vous laisser faire et en plus... Vous le regretteriez vous-même à votre réveil. Le jeune homme aurait sûrement dû dire cela si il avait eu le temps de sortir un discours de professeur ou de diplomate si vous voulez mais dans ces cas-là... Pensez-vous vraiment qu'il avait du temps à perdre avec ça ?

C'était rare de voir un humain dépasser la vitesse d'un vampire n'est-ce pas ? Voilà l'utilité d'avoir une formation spéciale à sa jeunesse et voilà pourquoi, les Sorciers Japonais étaient beaucoup plus forts physiquement que ceux de Poudlard, c'était une réalité qui ne pouvait pas être contesté d'aucune manière que ce soit tant elle avait été prouvé. Il y avait peut-être quelques exceptions qui confirmaient la règle mais comme vous l'aurez sans doute compris elles étaient rares. Donc, même transformé en vampire, Tsuna restait un Sorcier de Poudlard et qui plus est une personne qui n'aimait pas se battre donc il n'avait pas pu développé une force physique hors du commun en tant qu'humain et puis... Pensez-vous vraiment qu'une vitesse vampirique puisse rivaliser avec la vitesse de la lumière ? Et oui, car au cas où vous l'auriez oublié, le jeune Karot maîtrisait aussi l'élément qu'était la lumière et il pouvait donc à la même vitesse que celle-ci, et même peut-être plus mais il n'était pas encore sûr de cela. Il savait juste que son père dépassait le domaine de la vitesse de la lumière. Mais il était encore bien loin d'être au niveau de son père, il le dépasserait un jour d'après ce qu'on lui avait dit mais il avait du mal à y croire tellement son père était puissant. Il était tout de même plus rapide et plus puissant que Karot alors qu'il maîtrisait moins d'éléments que lui, ça n'avait rien à voir me direz-vous...

Après avoir fait boire du sang au jeune homme qu'était Tsunayoshi pour satisfaire un petit peu la soif qu'il avait en lui depuis qu'il s'était transformé... Il avait décidé de l'assommer étant donné que le jet d'eau glacé et le sang n'avaient pas suffi à le calmer et que ce dernier grognait toujours. Le jeune Karot n'avait pas fait cela de gaieté de cœur mais il n'avait pas eu le choix afin de sauver Yûki et surtout de ne pas avoir à carrément tuer Tsuna dans le cas où celui-ci serait devenu totalement incontrôlable, ça n'aurait pas été compliqué pour ce dernier, il suffisait de se servir des faiblesses des vampires et le jeune homme les connaissait toutes, enfin la plupart bien qu'elles possédaient quelques variantes d'un vampire à un autre... Bah oui, c'était un peu comme les humains, ils étaient tous de la même race mais il y avait des différences d'un humain à l'autre bien qu'ils soient à peu près tous vulnérables aux mêmes choses dans le fond, comme se prendre une balle ou se faire trancher une partie du corps quoi. Pour les vampires je pense que vous connaissez déjà les pires faiblesses des vampires non ? Les pieux, l'argent pur et j'en passe... Mais était-ce toujours le cas pour les vampires populaires ? Telle était la question en fin de compte, mais le jeune homme s'en moquait un peu pour être franc, il n'aimait pas tuer alors aucune importance non ?

Bon, il fallait maintenant qu'ils rentrent même si le jeune homme n'avait pas encore fini son travail dans la réserve des Dragons de Roumanie... Il allait laisser le travail à son second, il ne pouvait pas converser avec les Dragons mais il se débrouillait très bien dans le travail de management de la réserve et il était une personne en qui on pouvait avoir confiance, ce n'était pas pour rien qu'il était le second du jeune Gryffondor qu'était Karot. Vous voulez connaître son prénom ? Cela avait-il vraiment une grande importance pour vous ? C'était une personne très importante pour lui car il était son meilleur ami au Japon et qu'il l'avait suivi dans presque toutes ses aventures, à part celles de Poudlard pour le moment mais pour vous, ça n'avait aucune utilité de le connaître, si ? Bon si vous insistez, il s'appelait Kyosuke et il était plus vieux que le jeune homme de deux ans. Si il était son second c'était par choix et parce que Karot était capable de parler aux Dragons mais dans beaucoup d'autres domaines... C'était Kyosuke qui était meilleur que lui... Disons qu'ils avaient tous deux des spécialités différentes même s'ils maîtrisaient beaucoup de choses différentes. Avec Karot, Kyo était l'un des meilleurs Sorciers du Japon, il maîtrisait lui aussi beaucoup d'éléments si il ne les maîtrisait pas presque tous d'ailleurs.

Bref, il les avait donc ramené chez Tsuna, c'était le minimum qu'il puisse faire maintenant qu'ils étaient tous les deux évanouis. Il se dit que cela allait faire longtemps qu'il n'avait pas vu la mère du jeune Tsuna, depuis quand ? Il n'était pas sûr de lui, il avait vu beaucoup de parent d'élèves, enfin les parents de ses amis je vous rassure. Il n'était pas encore professeur, alors pourquoi faudrait-il qu'il connaisse les parents de tous les élèves de Poudlard ? Et puis, ce n'était pas comme si il y avait des visites chez les parents d'élèves à Poudlard, ce n'était pas une école traditionnelle et puis de toute façon... Elle n'était pas japonaise alors, même si elle avait été traditionnelle, elle l'aurait été dans le style anglais sûrement pas dans le style japonais ne pensez-vous pas ? Et encore, ce n'était pas dans toutes les écoles de ce magnifique pays qu'était le Japon qu'on faisait cela, c'était surtout dans les instituts les plus réputés et du niveau primaire à celui du collège voire dans certains du lycée. Mais bon, je doute que cela vous intéresse vraiment en définitif n'est-ce pas ? De toute façon, comme dit précédemment, ils n'étaient pas scolarisés au Japon mais bel et bien en Angleterre et en plus... Là ils étaient carrément en Roumanie alors les coutumes japonaises étaient bien lointaines, logique vous ne trouvez pas ? Vous êtes étranges alors.

Maintenant qu'ils étaient tous revenus chez le jeune homme qu'était Tsunayoshi, les deux jeunes enfants dormaient dans la chambre, enfin dans leurs chambres respectives car le jeune homme supposait que Yûki devait bien avoir une chambre qui lui était réservée ou au moins qui était réservée aux invités non ? Il s'en moquait un peu en fait, c'était la mère de Tsuna qui les avait ramené là où ils devaient se reposer tandis que le jeune homme s'asseyait, lorsqu'elle revint... Elle lui demanda ce qui s'était passé et il lui expliqua une partie de la vérité, qu'ils s'étaient retrouvés face à un Dragon mais il la rassura, ils avaient juste été égratignés et avaient eu très peur. Si ils étaient endormis c'était parce que la peur les avait fatigué à un niveau très impressionnant. Bien sûr, la jeune femme qu'était la mère de Tsuna eut du mal à calmer son anxiété mais le jeune Karot n'eut pas trop de mal à la calmer en définitif, une fois que cela fut fait, celle-ci alla à son tour dormir car elle était fatiguée. Normal, c'était fatigant de s'inquiéter autant... Soyons sincères, le jeune Karot avait fait en sorte que celle-ci succombe au sommeil, elle risquait de devenir folle d'inquiétude sinon. Une fois que cela fut fait, il l'emmena dans sa chambre et la coucha dans son lit avant de se diriger vers la chambre où se trouvaient Yûki et Tsuna, ils étaient réveillés. Il s'approcha donc avec un sourire.


"Yo les gosses, vous êtes remis ? Pas trop fatigués ? Ne t'inquiètes pas pour ta mère Tsuna, je lui ai expliqué que c'était à cause des Dragons. Et ne t'en veux pas, tu ne pouvais rien faire contre ton instinct, il faudra juste apprendre à te contrôler. Quant à toi Yûki, j''espère que ça va et que tu n'es pas trop traumatisée, tu devrais vraiment devenir plus forte à l'avenir au vu de ton caractère plutôt provocateur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu Mizuki
Sale Gosse

 ▬  Sale Gosse ▬
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 1ère
Particularitée: Mon caractère?
Devise: Oeil pour oeil, dent pour dent, mal pour mal.

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Jeu 1 Mar - 10:34

Le visage de Tsuna était rempli de tristesse lorsqu’il se réveilla, il devait sans doute se rappeler ce qu’il s’était passé durant la journée et regrettait. Signe qu’il avait retrouvé ses esprits. Autre signe, il recula et tomba à la renverse en voyant Yûki aussi proche de lui, aucun doute Tsunaze était de retour !

« Yû… Yûki… Je suis vraiment désolé de ce que j’ai fait… Je suis un monstre… »

« Bah c’est rien. J’ai juste faillit mourir d’anémie, après avoir failli m’être fait déchiqueter par un Dragon. La routine quoi. »

Yûki lui fit un sourire narquois avant de sortir de son lit et de l’aider à se relever.

« Aller debout ! A moins que tu ne tiennes tant que ça à t’agenouiller devant moi ? »

Yûki venait juste de remettre Tsuna debout qu’elle vit Karot arriver.

« Yo les gosses, vous êtes remis ? Pas trop fatigués ? Ne t'inquiètes pas pour ta mère Tsuna, je lui ai expliqué que c'était à cause des Dragons. Et ne t'en veux pas, tu ne pouvais rien faire contre ton instinct, il faudra juste apprendre à te contrôler. Quant à toi Yûki, j''espère que ça va et que tu n'es pas trop traumatisée, tu devrais vraiment devenir plus forte à l'avenir au vu de ton caractère plutôt provocateur. »

« Haha ! Comme si Tsuna pouvait me traumatiser, tu me sous-estime Karot ! »

La jeune Gryffondor ne dit pas de commentaire sur la partie concernant sa force, elle savait bien qu’elle était faible face à un Vampire mais sa fierté l’empêchait de lui faire dire quoique ce soit. De toute façon elle avait une petit idée derrière la tête pour remédier à cette faiblesse, mais elle n’avait pas la moindre envie d’énoncer la chose devant Tsuna. Elle attendrait d’avoir un moment où elle serait toute seule avec Karot.

[Pas inspiré mais bon c’est mieux que rien hein ? XD]


_________________




« Même si nos lendemain sont vide de promesses, rien ne pourra empêcher mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Vampire au Coeur Pur
 Vampire au Coeur Pur
avatar

Messages : 1029
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois! x)

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 3e
Particularitée: Super Intuition / Vampire
Devise: Je protégerais mes amis au péril de ma propre vie

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Mer 7 Mar - 22:18

Tsuna ne savait pas si Yûki allait lui pardonner, elle devait sûrement être en colère, très en colère ! Après tout il avait faillis la tuer, et peut-être même pire, la transformer elle aussi en vampire ! Le jeune garçon s’était retrouvé totalement hors de contrôle et il aurait très bien pu lui faire n’importe quoi. Il ne se le serait jamais pardonné s’il l’avait transformé, quoique ce qu’il lui avait fait n’était pas vraiment mieux, il avait tellement bu son sang qu’elle s’en était évanouie. Heureusement que Karot était assez fort pour l’arrêter sinon il aurait très bien pu tuer la jeune demoiselle, et peut-être même Karot. Tsuna songeait que même en s’excusant Yûki ne lui pardonnerait jamais, vu le caractère qu’elle avait c’était un miracle si elle ne lui en voulait pas. Et puis après tout comment ne pourrait-elle pas lui en vouloir ? Il avait faillis la tuer ! Quiconque serait furieux envers la personne qui aurait osé lui faire ça, il y avait donc très peu de chance pour que la jeune demoiselle le pardonne. Sans parler de son caractère, Yûki était du genre à s’énerver très facilement alors imaginer si vous essayez de la tuer…

« Bah c’est rien. J’ai juste faillit mourir d’anémie, après avoir failli m’être fait déchiqueter par un Dragon. La routine quoi. »

Le jeune Vampire n’en crut pas ses oreilles, avait-il bien entendu ? Yûki venait de dire que ce n’était rien ? Lui avait-il prélevé tellement de sang que cela avait touché son cerveau au point qu’elle change radicalement de comportement ? Avouez que c’était trop beau pour être vrai. Elle semblait prendre cet accident tellement bien que cela ne pouvait pas être vrai, pourtant elle ne semblait pas mentir. C’était vraiment étrange. Peut-être était-ce sa fierté qui l’empêcher d’avouer qu’elle avait failli mourir tué par un vampire ? Sans doute. En tout cas Tsuna était vraiment heureux qu’elle ne lui en veuille pas, il avait eu peur qu’elle lui en veuille au point qu’elle ne voudrait plus lui parler. Avec de telles paroles prononcées de la part de la jeune demoiselle, Tsuna sourit de bon cœur. Le jeune garçon était tellement content qu’il ne s’était pas rendu compte qu’il était toujours par terre dans une position légèrement inconfortable. Bien évidemment Yûki ne manqua pas l’occasion de le lui rappeler au moyen d’une blague légèrement douteuse.

« Aller debout ! A moins que tu ne tiennes tant que ça à t’agenouiller devant moi ? »

En entendant ces paroles le jeune garçon prit un air blasé avant de se relever, l’idée de s’agenouiller devant Yûki ne l’enchantait guère mais vu qu’elle semblait faire de l’humour il ne dit rien. Yûki qui faisait de l’humour hein ? Il y avait vraiment quelque chose de bizarre, c’était lui qui l’avait fait changer autant ? Tsuna vit une main se tendre devant lui pour l’aider à se relever et se demanda s’il n’était pas en train de rêver, depuis quand Yûki faisait ce genre de chose ? Décidément il y avait quelque chose de vraiment étrange dans son comportement, mais bon il préféré cela que de se faire taper dessus, c’était quand même plus agréable.


« Yo les gosses, vous êtes remis ? Pas trop fatigués ? Ne t'inquiètes pas pour ta mère Tsuna, je lui ai expliqué que c'était à cause des Dragons. Et ne t'en veux pas, tu ne pouvais rien faire contre ton instinct, il faudra juste apprendre à te contrôler. Quant à toi Yûki, j''espère que ça va et que tu n'es pas trop traumatisée, tu devrais vraiment devenir plus forte à l'avenir au vu de ton caractère plutôt provocateur. »

Tsuna fut soulagé en entendant que Karot avait expliqué à sa mère que c’était à cause des Dragons que Yûki et lui s’étaient retrouvés dans cet état. Il avait caché le fait qu’il était un vampire à sa mère et il n’avait pas très envie qu’elle le découvre, à vrai dire il avait peur de sa réaction. Peur qu’elle ait peur de lui et qu’elle le rejette, elle avait certes trouvé qu’il était bizarre depuis son retour à Poudlard mais elle n’avait pas encore découvert pourquoi, et Tsuna n’avait pas l’intention de lui faciliter la tâche. Mieux valait qu’elle ne sache rien, autant pour lui que pour elle. Certes Tsuna n’avait rien pu faire contre son instinct mais il ne pouvait pas s’empêcher de s’en vouloir, après tout il avait failli tuer Yûki ! Se contrôler hein ? C’était une bonne idée mais lorsqu’il était en manque de sang il ne pouvait rien faire, son côté de Vampire prenait le dessus et ses instincts avec l’incitant à boire du sang Humain. Il arrivait à se contrôler lorsqu’il buvait assez mais quand ce n’était pas le cas c’était impossible à faire…

« Merci de ne pas avoir dit la vérité à ma mère Karot. Et de m’avoir empêché de tuer Yûki. Je suis vraiment désolé pour ce qu’il s’est passé. »

« Haha ! Comme si Tsuna pouvait me traumatiser, tu me sous-estime Karot ! »

Tsuna prit un air blasé en entendant ça, il était vraiment si nul que ça ?


_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karot Dragon
Sorcier Dragon
Sorcier Dragon
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 01/02/2011

Fiche de Sorcier
Année Scolaire: 6ème année
Particularitée: Sorcier élémentaire
Devise:

MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   Lun 12 Mar - 18:32

On va dire que tout est bien qui finit bien.


Comme toujours, Yûki faisait la fière mais cela n'étonnait pas du tout Karot, ça aurait été l'inverse qui l'aurai étonné mais bon... Il avait tout de même remarqué qu'elle était en train de changer petit à petit mais elle ne s'en était sûrement pas encore rendu compte et c'était tant mieux. Peut-être aurait-elle essayer d'inverser le processus sinon, oui... Car elle devenait de plus en plus gentille et agréable, elle ressemblait de moins en moins à une sale gosse et on pouvait dire que c'était assez étonnant quand on la connaissait depuis longtemps. Enfin, vous me direz, elle était encore jeune donc son caractère ne pouvait pas être définitif, ou plutôt... Il pouvait encore changer plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle soit adulte. Vous savez que le jeune Karot pouvait lire dans les pensées n'est-ce pas ? Mais n'ayez aucune inquiétude, il n'avait pas utilisé cela sur Yûki, il ne l'utilisait que très rarement sur les humains qui n'avaient rien fait de mal, par contre c'était cool parce qu'il n'avait pas besoin d'utiliser de Veritaserum pour connaître la vérité sur les gens. C'était peut-être aussi pour cela que beaucoup de personnes disaient qu'il était le plus fort de tout Poudlard, peut-être le seul homme qui dépasserait un jour l'homme qu'on nommait Albus Dumbledore. Il n'y croyait pas trop pour sa part mais il en avait marre de contester alors il ne répondait même plus.

De toute évidence, Tsuna avait tout caché à sa mère quant au fait qu'il était devenu un vampire, c'était compréhensible. Même si c'était sa mère, on ne pouvait jamais savoir comment les humains pouvaient réagir même avec les personnes qu'ils aimaient ,cela avait déjà été prouvé à diverses reprises dans différents cas et ils étaient tous très tristes. Combien de filles avaient été tué par leur mère à l'époque où il y avait la chasse aux sorcières parce qu'elles étaient des sorcières et que leurs parents étaient des moldus ? Vous ne savez pas ? Karot non plus, mais il savait qu'il y en avait eu énormément, beaucoup trop quoi qu'il advienne et c'était vraiment révoltant. Quoi qu'il en soit, la question principale n'était pas là, il fallait qu'il réussisse à contrôler sinon il risquait à nouveau de mettre en danger des personnes importantes pour lui, il pourrait même risquer de tuer sa propre mère dans un moment de folie sanguinaire, si Karot disait cela... C'était parce qu'il avait déjà entendu parler de ce genre de cas et ce n'était pas si rare que ça en définitif. Il fallait vraiment se contrôler lorsqu'on était un vampire, uniquement profiter des réflexes surhumains que cela donnait était totalement égoïste et amenait ces vampires à leur propre perte dans un certain sens car beaucoup étaient ceux qui sombraient dans la folie mais passons. Ils parleraient de tout cela plus tard, Karot avait des obligations et il leur en fit part.


"Je dois y aller, je repasserai ce soir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on dit ne pas approcher les dragons c'est qu'il ne faut pas les approcher... [Pv: Tsunayoshi Sawada et Karot Dragon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» Dragons (2010) DreamWorks
» Dragons 3 [Topic officiel, avec spoilers] DreamWorks (2019)
» Dragons saison 4 : Par delà les rives [Avec spoilers] (2016) DreamWorks
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart Wizard :: Terre :: Roumanie :: Réserve des Dragons-
Sauter vers: